PRESS
REVIEWS
  • Google+
  • linkedin

Last articles

 

 

les échos série limitée

l'appel du pied

(…) Ainsi, dans les marchés émergents (Asie, Moyen-Orient, Russie), en essor constant dans la mode masculine, la clientèle demande des modèles où prime le confort. De même, une partie des jeunes, habitués aux sneakers, apprécie leur souplesse. Tons ces hommes plébiscitent de plus en plus la semelle gomme aux dépens de la semelle cuir. « ll n'y a pas si longtemps, la semelle gomme était connotée bas de gamme ou moyen de gamme. Le casual chic a bousculé les codes. L 'accessoire masculin, la chaussure en particulier, twiste la silhouette. Tout va très vite. C'est un mouvement extrêmement fort qui laisse libre cours à une plus grande créativité et à une liberté décuplée ». prècise Isabelle Lartigue, diiectrice de style chez Peclers Paris.

Les échos série limitée

les nouveaux gourous de la tendance
Clotilde Briard

Épais, les cahiers de tendance regorgent, comme il se doit, de couleurs et de photos. Ils jouent les effets de matière, mixent les formes, élargissent les horizons. Un style à eux tout seuls. Puis, à un moment ou à un autre, ils trouvent leur traduction dans la rue. Car ces ouvrages d'un genre particulier continuent à influer sur nos garde-robes comme sur nos intérieurs. Et même sur nos smartphones.
Les derniers opus sortis prévoient déjà ce dont nous aurons envie à l'automne-hiver 2015-2016.
Ainsi, les limiers de Peclers Paris prédisent-ils le succès de l'aspect vieilli pour les accessoires, ainsi que des produits nomades luxueux afin de voyager autrement.

Emarketing.fr

M6 Publicité présente les résultats de son étude Tendances : "Consommation, Comportement, Télévision : quelles sont les tendances émergentes de 2014 ?"

À PROPOS DE L'ÉTUDE TENDANCES DE M6 PUBLICITÉ :
Cette étude, réalisée par les équipes marketing du Groupe M6 (programmes, veille internationale...), en partenariat avec le cabinet Peclers Paris, est un outil de décryptage et de prospective des nouvelles tendances de société. Le Groupe M6 se nourrit de cette expertise pour proposer des programmes qui répondent, toujours plus aux attentes des téléspectateurs.

cb news

Rasoirs et chouchous - VIVE LA TRANSE?

M6 fait du genre. Avec là 7e édition de son étude annuelle sur les tendances émergentes, réalisée avec le le cabinet Peclers la chaîne a décelé trois aspirations majeures pour 2014 le désir d'humain, l'envie d'émotions intenses et la recherche de performance.

Fashionmag.com

Réflexions: le luxe et l'empathie sont-ils compatibles?
Jean-Paul LEROY

Il y a plusieurs années, déjà beaucoup d’ailleurs, le symbole du luxe s’appelait le porno chic…. Tom Ford célébrait à sa manière le corps de la femme et le monde s’extasiait. Et les griffes vendaient. Drôle d’époque à écouter aujourd'hui Emma Fric, la directrice recherche et prospective de l’agence Peclers qui scrute en permanence les évolutions sociologiques et comportementales de nous, chers humains, et de nos rapports aux tendances. Pour celle-ci, aujourd’hui, le luxe ne peut se comprendre, et même s’accepter qu’en rapport avec la montée de l’empathie, ce sentiment que l’homme s’intéresse à l’homme, à la nature et au bien-être avant même l’objet de possession.
"L’empathie est une valeur montante, souligne Emma Fric, qui passe par l’hédonisme, le naturel, le technologique et l’imaginaire". Elle identifie derrière ces catégories des mots et des signifiants comme le désirable, le plaisir, le développement durable, l’environnement, l’éthique des innovations, les mythes et fantasmes, les nouvelles icônes…
Pour Emma Fric, même si le luxe, depuis son explosion sur les trente dernières années, a fait reposer son succès sur d’autres valeurs, il doit aujourd’hui reconsidérer sa manière d’aborder les consommateurs.
Un des critères qui conduit au changement, selon elle, c’est que le luxe, via le masstige, est aujourd’hui partout. « On est loin du désir de rareté, » souligne-t-elle. En ajoutant même: « Cultiver cette rareté et le désir statutaire n’est plus suffisant aujourd’hui pour définir le luxe ».
Parole d’observateur ou plutôt d’observatrice quelque peu naïve ? Certes pas selon Emma Fric. Et d’ailleurs la directrice recherche et prospective de Peclers n’est pas la seule à relever l’importanceprise aujourd’hui par des valeurs d’authenticité, d’altruisme, ces nouvelles valeurs qui montent.
« Cela prend deux orientations, souligne-t-elle, le monde du luxe se donne des valeurs plus éthiques que par le passé. En témoignent par exemple les actions du groupe de François-Henri Pinault, Kering, qui met en avant ses combats pour les femmes et pour la préservation des pythons. En témoigne la réunion qu’il a consacré à ce dernier sujet ce lundi 31 mars.
Mais aussi les journées du patrimoine organisées par LVMH dont le but est de mettre en avant le savoir-faire des maisons de luxe. « Le luxe est en quête d’une attitude plus humaine, souligne Emma Fric. Poursuivant : « Le luxe aujourd'hui est d’abord un sujet pour soi plutôt qu’une affaire de standing », souligne-t-elle. Petit à petit, ces nouvelles valeurs se retrouveraient d'ailleurs dans la communication du luxe. Et de citer le retour à la nature que célèbrent les dernières publicités d’Hermès. Même si parmi les griffes, celle-ci n’a jamais vraiment tourné le dos…. à l’humain d’une certaine manière !