PRESS
REVIEWS
  • Google+
  • linkedin

Last articles

 

 

E.marketing.fr

Le sexe flou inspire les marques
Maud Vincent

Loin de l'androgynie des années quatre-vingt-dix, hommes et femmes s'affirment en transgressant les codes. Un cocktail qui inspire les marques (...) Pour Emma Fric, directrice de la recherche et de la prospective du cabinet Peclers Paris, "cette appropriation des codes masculins par les femmes révèle, en creux, la volonté du beau sexe de prendre le pouvoir et de l'assumer à l'égal des hommes". À l'instar de la campagne américaine "Ban Bossy" (1), qui s'attaque à la perception des femmes patrons. "Une vision moins normée de la féminité se développe", pointe Emma Fric. L'éternelle jeunesse et le désir de perfection qui collent à l'imagerie féminine sont battus en brèche (...). L'unisexe des années quatre-vingt-dix a laissé place au brouillage et à l'hybridation : un glissement des frontières s'opère entre masculin et féminin, chacun recomposant son identité", conclut Emma Fric.r. 

ELLE

Phénomène petites sirènes
ZISLA TORTELLO ET LAURENE SABY

Depuis que Sofia Coppola a annoncé qu’elle allait en faire une adaptation cinématographique, « La Petite Sirène » est partout ! (…) « Sur les podiums des défilés de cet été, les tops étaient toutes des sirènes : cheveux mouillés, maquillage glossy, habillées de lamé, d'irisé, de nacré et de couleurs pastel », confirme Anne Sagant, directrice de style du bureau de tendances Peclers Paris. (…) « La sirène est la nouvelle héroïne du mouvement seapunk, ce phénomène de mode autour de la mer. A la fois femme fatale séductrice mais aussi figure de romantisme, elle incarne l'hybridation de l'esthétique sportswear des surfeuses avec les préoccupations environnementales actuelles », conclut Anne Sagant. (…).

Cosmétique Mag

LES TENDANCEURS ONT LE SENS DE L'ORIENTATION
Angélique Vallez d'Erceville
(...) Quelle sera la couleur phare de l'automne/hiver 2018? La question hérisse le poil des cabinets de tendances. D'abord parce qu'elle est simpliste et n'appelle aucune bonne réponse. Ensuite, parce qu'elle caricature et enferme ce métier dans une image réductrice de son rôle actuel. Un rôle d'aide à la création et à l'innovation qui est de plus en plus mis au service du monde de la beauté. À l'instar du bureau de style Peclers Paris, qui vient d'ajouter un outil prospectif à son arc en sortant son premier Cahier Beauté.(...) Pour autant, le bureau réputé pour son expertise dans la couleur, la mode et l'analyse des tendances, travaille depuis des années pour des intervenants du secteur, comme la société Merck (pigments). «Nous avons vu que nous étions régulièrement interrogés par ces acteurs sur les grandes tendances, sur l'ïnnovation et la recherche mais aussi directement sur les looks, les textures, les couleurs», explique Dominique Assenat, directrice de création Couleur, beauté et accessoires chez Peclers. Ce nouveau cahier est le résultat d'une collaboration entre les départements recherche Futur (s) insight» et Style & design, ce qui fait qu'il mixe une approche socioculturelle avec une dimension créative et innovante. Tous les segments du marché sont abordés: soin de la peau, capillaires, maquillage, packaging mais aussi ingrédients et parfums.(...)

Cosmétiquemag

UN POIL DE «GLUNGE»
JULIETTE GARNIER

Autrement dit, un mélange de glamour et de grunge. La mode du négligé revient sous une nouvelle forme, très travaillée cette fois. Deux versions cohabitent: l'une est sage, l'autre joue la provocation. (…)

Des fragrances mixtes et osées. Ne s'agirait-il pas de «glunge»? Autrement dit, une contraction de glamour et de grunge? «C'est une esthétique, insolente, qui oseille entre radicalité androgyne, impact arty et mauvais goût un peu provoc», observe Peclers Paris. Les parfumeries pourraient alors miser sur des fragrances mixtes et osées. (...)

 

CB News

Louis Pion tout nouveau tout beau
Carole Soussan
A l'heure de la montre connectée et du smartphone, l'évolution des usages et le rapport au temps a évolué. L'usage de la montre aussi. Louis Pion, spécialiste de la distribution horlogère en France, a demandé à PeclersParis de revisiter son positionnement et de redessiner les contours de la marque.
Une réflexion a été menée sur le futur de Louis Pion et plus généralement sur le rôle de la montre dans le futur.
 
« Peclers a revu notre approche du collectionning produit pour redonner du souffle à notre maison et l'inscrire dans une dynamique future. Cette collaboration nous a permis de répondre à de nombreuses interrogations sur la place de notre marque propre, le magasin de montres dans le futur, les attributs d'un référent sur le marché. En un mot l'agence nous a donné le supplément d'âme qui nous manquait. » résume Estelle Vidal, directrice marketing et communication. (...)