PRESS
REVIEWS
  • Google+
  • linkedin

Last articles

 

 

PSYCHOLOGIES MAGAZINE

La virilité soignée
Caroline Langlois
Metrosexuel, « ubersexuel », le nouvel homme moderne se moque des étiquettes et cultive son image autant que sa masculinité. (...) Pour Emma Fric directnce du pole recherche et prospective du cabinet de tendances PeclersParis « L'émergence d un nouveau regard sur le genre a facilite la fragmentation des differentes typologies du masculin. Finalement c'est la singularité de chaque homme qui s exprime à travers un dosage plus personnel du feminin masculin » (...).
 

EXPRESS STYLES

Un souffle d'audace
KARINE GRUNEBAUM
Un sillage qui cogne, des notes qui clashent, et la féminité tout entière bascule du côté obscur. La TRANSGRESSION conduit au renouveau et
au succès. La preuve avec les parfums de saison. Rompre avec les habitudes en ruant dans les bouquets et en exhaltant des accords osés fait sortir du rang mais aussi entrer dans la légende. (...) « Aujourd'hui, on est à l'opposé de la mode du clean et de la mixité sobre à la Calvin Klein. On promeut son identité dans ce qu'elle a de plus excessif, on veut sortir du lot, quitte à flirter avec le danger », décrypte Pierre Bisseuil, directeur de recherche pour Peclers Paris. (...)
 

CultureBox

Hier symbole de pouvoir, la cravate s'est libérée
Depuis près de 4 siècles, les hommes et parfois les femmes nouent toutes sortes de cravates. Cet accessoire en dit long sur celui ou celle qui le porte, sur son rang social, ses préférences esthétiques ou ses opinions politiques. Hier synonyme de conformisme et d'esprit bourgeois, elle est
un accessoire chic mais décontracté. « La cravate. Hommes mode pouvoir » jusqu'en janvier 2015 à Zurich. (...) Libérée des conventions et des codes vestimentaires stricts, la cravate est de plus en plus appréciée par les jeunes qui la portent avec nonchalance. Elle se pose désormais comme un accessoire de mode permettant aux hommes de personnaliser leur tenue. "Le port de la cravate est tombé dans le côté statutaire et revient par la mode", constate Isabelle Lartigue, responsable de la mode masculine au sein du cabinet de tendances parisien Peclers. (...)

Lepoint.fr

La cravate, symbole de pouvoir, examinée sous toutes ses coutures à Zurich

La cravate, symbole de pouvoir, se décline sous toutes ses formes le temps d'une exposition au Musée National Suisse à Zurich, qui examine cet accessoire qui en dit long sur celui qui la porte. (...) Libérée des obligations, la cravate se pose désormais d'avantage comme un accessoire de mode permettant aux hommes de personnaliser leur tenue. "Le port de la cravate est tombé dans le côté statutaire et revient par la mode", constate Isabelle Lartigue, responsable de la mode masculine au sein du cabinet de tendances parisien Peclers. Sur les podiums, la cravate devait affronter cette année une rude concurrence des foulards et des longues étoles, plus décontractés, pointe Isabelle Lartigue qui relève cependant un retour de la cravate en laine, "tricotée", "à bout carré", dans un esprit "rétro branché". (...)

NouvelObs.com

La cravate, symbole de pouvoir, examinée sous toutes ses coutures à Zurich

La cravate, symbole de pouvoir, se décline sous toutes ses formes le temps d'une exposition au Musée National Suisse à Zurich, qui examine cet accessoire qui en dit long sur celui qui la porte. (...) Libérée des obligations, la cravate se pose désormais d'avantage comme un accessoire de mode permettant aux hommes de personnaliser leur tenue. "Le port de la cravate est tombé dans le côté statutaire et revient par la mode", constate Isabelle Lartigue, responsable de la mode masculine au sein du cabinet de tendances parisien Peclers. Sur les podiums, la cravate devait affronter cette année une rude concurrence des foulards et des longues étoles, plus décontractés, pointe Isabelle Lartigue qui relève cependant un retour de la cravate en laine, "tricotée", "à bout carré", dans un esprit "rétro branché". (...)