• Google+
  • linkedin

CAHIER DE TENDANCES FUTUR(S) 13

 

Tu nous entends l’Univers ? Tu nous entends ? 
Si tu nous entends, attends-nous ! On arrive. 
On voudrait tout comprendre, tout savoir, tout voir, tout vivre.
On cherche la porte du nouveau monde pour pouvoir s’y fondre en grand…
Blizzard, 2013, chanson du groupe français FAUVE

Un monde à l’aube d’une renaissance ! Tel était le constat dominant de l’année dernière. Dans un contexte chaotique d’accélération, de bouleversements  et de complexité croissante commençaient à émerger des expressions identitaires plus radicales et à frémir un désir d’action : il était temps de prendre son destin en main pour transformer le quotidien. Conjointement à cet élan, l’aspiration à un retour aux sources, à une quête des fondamentaux universels, célébrait les nouvelles frontières de cette renaissance. 

Ces temps de confusions, d’impulsions intuitives et de quêtes utopiques sont derrière nous. Nos sociétés contemporaines sont désormais en marche sur le chemin du changement, initiant des dynamiques qui s’accordent aux métamorphoses du monde. Et par la force du nombre et du collectif, cet élan mobilise les individus qui aspirent à être les acteurs de l’évolution en s’engageant, en participant et en construisant ce qui sera demain. 

Pour embrasser le changement, il s’agit d’abord d’embrasser une vision globale et inédite de l’humanité. Celle qui fait de l’EMPATHIE le fondement naturel de notre rapport au monde. Celle qui annonce l’avènement d’une civilisation soucieuse de la relation à l’autre, à la Nature, à la technologie, avec un grand pragmatisme, c’est-à-dire sans illusions ni excès d’optimisme.

Il y a aussi cette volonté d’avancer quoiqu’il arrive, un besoin impérieux d’aller de l’avant qui se traduit par une quête d’exutoires : humour, euphorie collective, vertige de l’ivresse jusqu’aux tentations ambigües, permettent de s’extraire du réel et de s’amuser de son absurdité. FAIRE DIVERSION devient un moyen essentiel pour surmonter les épreuves du quotidien. 

Il y a ensuite l’aspiration générale à saisir les opportunités qui se présentent. On la décèle dans un nouvel état d’esprit : celui de prendre l’initiative, d’entreprendre, de faire preuve de créativité et d’enthousiasme pour TRANSFORMER L’ESSAI. Cela se ressent déjà dans la mutation économique qui est à l’œuvre avec la démocratisation de l’expérimentation et le recours aux techniques, outils et procédés alternatifs de production.  

Embrasser le changement, c’est enfin élaborer de NOUVELLES PERSPECTIVES. Les individus, en quête de repères dans un monde en mutation, devront  faire des choix, exercer leur libre arbitre pour s’approprier les règles et déterminer les valeurs qui délimiteront le cadre d’un futur commun.