FUTUR(S)
TRENDS
  • Google+
  • linkedin

CYCLES VERTUEUX

Un extrait d’un des territoires d’innovation issu de la macro-dynamique « Se mobiliser pour notre planète » de notre cahier Futur(s)#15

La COP 21 qui aura lieu à Paris au mois de décembre polarise l’attention et cristallise de nombreux espoirs. Un signe que les citoyens du monde aspirent à un engagement éthique et écologique plus global et collectif. A commencer par les marques…

Dans ce contexte, la logique vertueuse du C2C prend toujours plus d’ampleur. A l’image de la collection « close the loop » lancée par H&M, elle tend à s’industrialiser et s’inscrit dans une recherche esthétique toujours plus désirable. Exit le recyclage brut 1er degré. Demain, la revalorisation du déchet jouera dans la cour des grands et n’hésitera plus à flirter avec les codes du luxe. Photo © Piñatex 

1. Ananas Anam et Pinatex par Carmen, Espagne : Une série d’accessoires en fibres de feuilles d’ananas, procédé inspiré de la culture philippine pour promouvoir un matériau sans pétrole, éco-durable. La designer espagnole collabore déjà avec de nombreuses entreprises, comme SmithMatthias pour les sacs et Campers pour les chaussures.

2. Plaids « zero waste »de la marque WHOLE, par Aurélia Wolff, Paris : Une gamme de linge de maison en camaïeux subtils dont les teintures sont réalisées à partir de déchets. Photo © organiques récupérés localement. Un process unique développé avec un ingénieur textile qui, au-delà des structures artisanales, peut s’adapter à des structures semi-industrielles. Photo © Whole

3.Collection de la marque « les récupérables », Paris : Une ligne de vêtementsentièrement confectionnés à partir de « déchets » textiles. Des pièces de prêt-à-porter mais aussi des rideaux, des draps, des tapis ou encore des tissus d’ameublements…photo © les récupérables

Pour avoir accès à tous nos décryptages, enjeux stratégiques et territoires d’innovations prospectifs, n’hésitez pas à consulter notre cahier Futur(s) 15.

share