FUTUR(S)
TRENDS
  • Google+
  • linkedin

EXTRAVAGANZA

Les crises économiques, sociales et environnementales à répétition, la prolifération vertigineuse des données,
le manque de perspective tout comme les mouvements de rébellion à travers le monde, semblent bel et bien injecter de l’électricité dans l’air ! Entre instinct de survie qui incite à relever la tête pour ne pas se laisser engloutir dans le chaos et désir de saisir les nouvelles opportunités qu’il présente, le climat a très certainement des vertus dynamisantes voire même euphorisantes dont on ne peut qu’espérer le meilleur. Ceci se traduit concrètement par tout un éventail de nouvelles postures sociales et d’attitudes décomplexées et conquérantes, qui n’hésitent pas à balayer les schémas conventionnels et à se libérer des carcans et des diktats sociaux. Cette vigoureuse tendance
 qui a sa part d’éclat, de festivité, mais aussi d’irrationalité et de prise de risque, dessine une nouvelle forme 
de radicalité, non plus militante et associée
 à des discours critiques ou communautaires,
 mais comme une déclaration de vie individuelle.

SIGNES EMERGENTS

Une forme de résistance au chaos et surtout au sentiment de dissolution qu’il peut susciter, se joue dans la réaffirmation radicale de l’identité, qui est en passe de devenir une manière relativement normale et peut-être salvatrice d’exister. L’individu semble se ressaisir de sa personne pour reconstruire une identité riche et contrastée, dont la radicalité et la créativité forment le ciment. L’excentricité n’est ainsi plus une revendication marginale mais une manière heureuse de recréer un équilibre autour de sa personne pleine et entière, tout en s’émancipant des carcans établis. Ceci se manifeste autant à l’échelle de l’individu que du groupe, de l’entreprise, ou du territoire et l’on voit dorénavant des villes, des marques ou des leaders politiques afficher des postures parfois proches des mouvements artistiques les plus radicaux du passé.


1. LUXE FREESTYLE
 : Campagne Lanvin par Steven Meisel, FW 11-12. La marque pourtant si chic et « maîtrisée » vise dans le mille en mettant en scène deux « ladies » s’éclatant à danser à la maison comme des adolescentes devant leur miroir, au point de frôler le ridicule. Exit les postures guindées ! 2. APOLOGIE DE LA SINGULARITE : 
Dans son dernier ouvrage Nous sommes tous singuliers : Exit le marketing de masse ! Seth Godin démontre que la « normalité » est une stratégie marke- ting aussi inefficace qu’erronée. Il faut désormais faire le pari de la singularité, dans l’entreprise comme chez le consommateur qui ne cherche plus à s’iden- tifier à des normes. 3. POLITIQUE DE L’EXCENTRIQUE : 
« Keep Portland Weird » est le nouveau motto de la ville de Portland pour se démarquer sur la scène internationale, à l’heure où les villes de tailles moyennes doivent redorer leur blason pour résister à la cannibalisation des mégalopoles toujours plus grandes et plus attractives.

EVOLUTIONS DE VALEURS

LE RIDICULE NE TUE PLUS
La folie douce, la déjanterie et le grotesque décomplexés deviennent la norme au point de repousser les limites du ridicule, du pathétique et de l’idiot dorénavant devenus populaires, au point de remettre en question l’idée même d’une normalité.

L’HYPER-SINGULARISATION
La singularité et la quête d’originalité deviennent « normales » La marginalité se retrouve au centre et l’excentricité se banalise tout en s’affranchissant des codes esthétiques, notamment vestimentaires, car elle se construit autour de la personnalité dans toute sa richesse, profondeur et humanité.

CONCEPTS CREATIFS : ESTHETIQUES EN DELIRE

Déguiser les objets quotidiens et l’environnement familier en jouant avec leurs usages ou avec leurs codes esthétiques. Oser, assumer le non conventionnel presque « kitsch » pour faire sourire et séduire sans avoir peur de frôler le mauvais goût.


1. throwable panoramic ball camera by Jonas pfeil. Prendre des photos de façon ludique avec une balle renfermant une caméra capable de capturer des images pa- noramiques sphériques, lorsqu’elle atteint le point le plus élevé. 2. Special effect make-up patch by anna- belle petit for vogue. Le sticker à mem- brane ultra-fine se pose et se retire comme un accessoire de mode pour permettre toutes les audaces de maquillage. 3. motorbike helmet & bat by igor mitin. Déguiser les objets familiers, leur donner une apparence iconoclaste et amusante, autant pour celui qui s’en sert que pour ceux qui les regardent.

 

 

share