TRADE
SHOW REPORTS
  • Google+
  • linkedin

BREAD & BUTTER

PRINTEMPS ETE 2012, BERLIN, 6-8 JUILLET 2011

LES POINTS FORTS DU SALON
 
  • En général cette saison ne connait pas de révolution mais plutôt une évolution par rapport aux saisons précédentes ;
  • Le courant authentique et vintage continue (quoique moins fortement que les saisons passées). Il évolue avec des aspects plus clean, de la couleur. Toujours une forte présence des silhouettes slacks beige + chemises bleues (denim ou oxford)
  • Le courant smart Preppy se décline dans des gammes plus fraîches et pastelles, se teinte d’une allure 50’s
  • La couleur se confirme ; omniprésente sur les pantalons, elle se développe sur les grosses pièce

 

LES COULEURS
 
  • Le blanc et les faux blancs : ecru, mastic, vanille
  • Les pastels frais et acidulés blanchis : mandarine, vert menthe, bleu turquoisé, jaune, rose
  • Les roses et corail,  intenses ou lavés
  • Les primaires ; jaune d’or , rouge vermillon, bleu dur, vert franc
  • Les bleus toujours très présents : du marine et denim indigo au shirting chambray 
  • Les beiges caramel, gold jusqu’aux bruns tabac
  • Les foncés associés à du blanc pour un effet graphique et moderne: vert bouteille, bordeaux, marine

 

LES PRODUITS PHARES
 
  • Un incontournable ; le slack couleur en pantalon et bermuda  (aussi les 5 poches et le denim)
  • Les pantalons sont portés raccourcis, carotte ou straight.
  • Les vestes seules, souvent en poids très léger (tissus shirting), en couleurs.
  • Les vestes workwear en canvas coton ou denim
  • Les parkas nautiques en coton ou coton technique, en patch bicolores
  • Les blousons techniques ou allègés en poids shirting
  • Le shirting denim est un basique incontournable
  • Le shirting Oxford se traite en couleur pastel, en rayures rétro.
  • Les carreaux vichy sont toujours présents.
  • Les rayures marins toujours présentes en pull
  • Les T-shirt et sweat  chinés couleur
  • Les tee-shirts avec des prints plus « arty », plus personnalisés, en noir et blanc
  • Plus nouveau ; des vareuses encolures lacées façon néo-sweat en chaine et trame
  • En femme ; une inspiration vintage rétro 40’s avec des robes fluides imprimées fleurs et figuratifs en semis

 

FOCUS DENIM
 
  • En général : des jeans plus intéressants et créatifs chez l’homme que chez la femme
  • Des jeans plus simple et plus clean : des traitements moins prononcés (délavage, usure, moins de découpes…)
  • Par contre des intérieurs travaillés : poches, biais et ceintures doublés avec tissus imprimés ou carreaux et rayures
  • Des enductions avec un effet cuir
  • NOUVEAU : des effets de teinture bicolore intérieur/extérieur soit en couleurs contrastées ou en plus ou moins blanchi (Salsa, One green elephant)
  • Malgré une tendance forte a Première Vision autour du jean « vert » et éthique, peu de communication sur cet axe sauf chez Japan Rags qui a développé toute ligne intitulée Japan Rags Zero étiquetée « Zero Denim». Des modèles de jeans dont les délavages n’ont pas utilisé une seule goutte d’eau. La technologie repose sur un procédé naturel d’enrichissement en Oxygène pour obtenir du gaz Ozone. Ce dernier vieillit naturellement la toile de jean, tel l’effet des rayons du soleil sur le textile, la toile se blanchit. La marque compte étendre cette technologie à l’ensemble de son offre Denim.
  • Une tendance chez la femme pour les jeans sculptant, découpe ergo anatomique (Salsa, LeRock)
  • Toujours chez la femme, un «naming» des modèles est incarné par des prénoms féminins, relayé dans le merchandising et la communication
  • Quelques denim tweedé - boutonné

 

LES ACCESSOIRES
 
  • Toujours les sacs en toile et cuir
  • Les beaux derby d’inspiration classique recoloriés
  • Les sneakers se font plus design, plus simple avec des coloriages plus sophistiqués
  • Les espadrilles, aussi en version derby
  • Des semelles couleurs viennent « décoiffer » des chaussures plus classiques
  • Les Mocassins bateau, les Riviera
share