Creating
Future

Future
Singularities

  • Partager sur
Feb 15, 2017

Le salon Première Vision accueillait cette année, du 7 au 9 février, 790 exposants répartis dans les différents Halls du Parc des Expositions. De leurs collections pour le Printemps Eté 18, les stylistes Peclers ont retenu les tendances majeures: focus arty, ambiance champêtre, fantaisie extravagante ou encore esprit fait-main raffiné… Cette saison, une attention toute particulière est portée sur l’ennoblissement des matières.

Nouveauté cette saison! Le Wearable Lab réunissait des acteurs de la fashion tech’. De la robe épingle de Ying Gao, à la robe lumineuse en fibre optique de Clara Daguin, en passant par les maillots de bains connectés de Spinelli Design (contre les coups de soleil) ou les tenseurs intégrés dans les sous-vêtements de Percko (pour maintenir le dos droit), le Wearable Lab présentait quelques initiatives qui concilient mode, créativité et technologie.

TENDANCE ARTY

Peinture brossée, à main levée et à très grande échelle : les imprimés cette saison adoptent un look arty, façon « coups de pinceau » sur la toile.

TENDANCE CHAMPÊTRE

Les fleurs sont partout ! En version bucolique, elles sont aquarellées et légères. Un point fort imprimés qui correspond à notre thème VITAL du cahier Inspirations SS 18.

« FIGURATIF ENFANTIN »

Les semi enfantins et ludiques sont à l’honneur cette saison. Poissons, méduses…le monde aquatique est particulièrement représenté, non sans rappeler notre double-page  « Balnéaire Cute » dans le thème NICE 🙂 du cahier Inspirations SS18.

FANTAISIE EXTRAVAGANTE

Comme évoqué plus haut,  le travail d’ennoblissement est particulièrement intéressant et riche cette saison, avec beaucoup de mise en relief et d’effets 3D.

Les fleurs sont brodées, cloquées, appliquées en couches, comme si elles « s’échappaient » du tissu. Beaucoup de jacquards aussi cette saison, sur du coton et de la soierie. Et encore de nombreux plissés, qui sortent de l’ordinaire ! Ils sont irréguliers, voire même ondulés, et se déclinent sur taffetas, soierie et mailles légères, comme dans la nouvelle collection de FANTASIE TRICOT.

Coup de cœur pour EUROPA, spécialiste du denim femme, qui propose un motif dévoré et effiloché sur denim (fleurs, arabesques et motif panthère).

L’ILLUSION DU FAIT-MAIN, LE RETOUR DE L’ARTISANAL

On remarque de nombreuses imitations du fait-main, avec des fils coupés, déchirés ou effilochés, en denim comme en soierie. Une tendance « artisanale premium » que nous développions dans notre thème TELLURIQUE (SS 18).

DU CôTé DES COULEURS

Les métallisés sous toutes les coutures

Ras de marée de tissus dorés, argentés et cuivrés, mais surtout une majorité de métallisés colorés. Les sequins sont très présents eux aussi, ils s’affichent en version micro ou macro.

Les couleurs flashy

Les couleurs vives ont donné un coup d’éclat au salon. Elles s’immiscent partout, tout particulièrement dans des lainages d’esprit Chanel avec des touches fluo.

LE GRAND RETOUR DES MATIERES NATURELLES

Le lin et les fibres végétales, en chaîne et trame ou en maille, évoluent vers moins de rusticité mais plus de raffinement.

Coup de cœur pour la collection de J.VIEW, marque chinoise, présente pour la première fois sur le salon. Elle remet sur le devant de la scène les matières naturelles et simples.  Fils très fins, cotonnades, gazes de ramie ou de lin, …J.VIEW apporte raffinement et sophistication à ces matériaux souvent traités de façon plus basique.

LE TOUCHER PAPIER

Crunchy, craquant, les cotons adoptent un toucher papier.

Les perles de MAISON D’EXCEPTION

Maison d’Exception, l’espace consacré aux savoir-faire ancestraux comme contemporains, accueillait cette année 27 artisans. Parmi eux, Peclers retient tout particulièrement le japonais SUKUMO Leather pour son cuir teint à l’indigo naturel pur, SEVEN SENSES pour son denim en lin et chanvre en provenance d’Inde et enfin LIVING BLUE du Bangladesh, qui utilise la technique du stitching (grosses surpiqures blanches) sur de la toile indigo.