Creating
Future

Future
Singularities

  • Partager sur
Aug 23, 2016Julie Dao Duy

Par Julie Dao Duy, Sophie Roux

On l’exprimait déjà dans notre thème « Nice » de l’été 18 ; le monde semble avoir besoin de plus de fun ! C’est donc avec beaucoup d’humour et de légèreté que les comptes Instagram sélectionnés ici détournent le quotidien. Pour faire face à la gravité ambiante, la jeune génération s’approprie le monde qui l’entoure, lui apportant une touche créative rafraîchissante, presque enfantine, teintée d’autodérision. Objets du quotidien pris en « flagrant délit » humoristique ou esthétique, star de foodporn décalée, connexion étrange entre vie réelle et vie virtuelle ou encore logos détournés en version bling : une inspiration « positive » qui fait naître une esthétique à la fois minimaliste et fantaisiste.

@Mike_slack

Pour le jeune photographe Mike_slack, les rues de Los Angeles sont un terrain de jeu infini. Selon lui, « people are distraction », autant donc se focaliser sur les objets qui peuplent vraiment la ville : poubelles renversées (« drunk » peut-on lire dans les commentaires), effets de perspective sur un mur, carrefour qui ne mène nulle part, échelle à l’ombre dansante ou tabouret vert qui « monte la garde » (« nice dog ! » s’exclame un follower)…A chacun sa lecture et sa propre interprétation. De quoi débrider son imagination.

@Avanope

 

Journaliste, conceptrice-rédactrice et photographe à ses heures, Ava Nuiri a travaillé pour le magazine Oyster, a été interviewée par Dazed et développe le e-commerce du concept-store Assembly à New York après celui de Opening Ceremony. Un parcours déjà solide pour cette jeune américaine qui s’est fait connaître en habillant ses barbies de vêtements de créateurs comme Marques Almeida ou Eckhaus Latta. Son Instagram est aujourd’hui un vrai détournement de logos de marques internationales. Elle les confronte avec une culture street un peu trash’ et complètement bling : ballon de basket incrusté de diam’s pour Prada, « Just Dont » pour Nike, maillot triangle aux couleurs Louis Vuitton ou encore chaussettes blanches Gucci…

@johnyuyi

Johnyuyi

Des lacets de Reebok transformés en câbles de chargeur Iphone, des nouilles instantanées détournées en bijoux-piercings, ou encore des mots imprimés qui fondent avec la glace : entre poésie, humour et diversion, l’artiste originaire de Taipei John Yuyi s’amuse avec les objets qui occupent son quotidien. Elle détourne aussi tous les éléments propres à son « identité virtuelle » (logos et visuels Twitter, Facebook…) et se les colle sur le visage, « in real life ».  Transgressant les frontières de l’imaginaire, du virtuel et du réel, John YuYi fusionne aussi les caractères informatiques avec la nature et colle la main, la flèche ou le sablier de la « souris » sur une feuille.

Après des études de mode à Taipei, elle arrive à New York City, travaille pour Jason Wu et fait un peu de stylisme pour Vogue. Aujourd’hui, John Yuyi planifie même des expositions en galerie. Et quant à sa première ligne de maillots de bain, elle est à l’image de son Instagram : décalée et fun.

@tasteofstreep

Selon Samantha Raye, jeune graphiste basée à Brooklyn, Meryl Streep, son idole absolue, aurait un grand sens de l’humour. Espérons pour elle, car sur son compte Instagram Taste of Streep, l’actrice se retrouve à barboter dans un chocolat au cœur coulant ou dotée de « chicken legs ».

Les quelques 120 000 abonnés ne se lassent pas d’admirer Meryl nonchalamment assise sur un toast à l’avocat, enlaçant un cône vanille-chocolat ou dans une pause suggestive avec un pot de Hot Chili Sauce…le meilleur de l’actrice et le meilleur de la junkfood dans un parfait combo. Un compte régressif et hypnotisant.