Creating
Future

Future
Singularities

  • Partager sur
Dec 03, 2014Julie Dao Duy

Gangs of denim

15eme édition de Denim by PV et seconde saison a Barcelone. Une fois encore, le salon oriente son offre vers le premium et l’international avec des exposants provenant de 21 pays différents. En tête la Turquie (30% des exposants), suivie de l’Italie (20%) puis de l’Espagne et du Maroc (respectivement 7%).

Avec « Gangs of Denim », le salon ambitionne de réunir tisseurs – 48% des exposants – confectionneurs, délaveurs et fabricants de fournitures autour de l’idée forte du clan, s’adressant ainsi à la « communauté denim », qui comprend bien sûr tous les professionnels de toiles authentiques autant que de toiles fantaisies, mais qui évoque aussi et  surtout une véritable état d’esprit et une cible « fan » de l’indémodable culture Denim.

What's new!

– la participation de tisseurs non spécialisés dans le denim comme le français Velcorex spécialisé dans les velours et coton.

– un partenariat avec le CIFF (Copenhagen International FashionFair), auquel est dédié un petit espace pour promouvoir ce salon pointu et très créatif.

– la promotion de créateurs en herbe issus de l’école Iskool dédiée au denim, une initiative du tisseur turc Isko.

Forums

Afin d’offrir plusieurs parcours aux visiteurs, 3 petits forums, 3 « gangs of denim », viennent remplacer l’unique grande plateforme des saisons précédentes.

The « Blue Blast Gang »

Autour de l’idée d’une garde-robe clean, à la fois homme et femme, aux formes plus structurées, aux coupes plus « sharp » et aux matières plus élaborées en termes de technicité et performance.

The « burner crew »

Autour d’un denim « solaire », des matières naturelles, rustiques et recyclées, des lavages poussés, de l’effet décoloré au soleil, des tissages plus élaborés et looses, des volumes plus oversizes et souples.

The « crazy drifters »

Focus sur le « trash créatif », les effets tâchés et éclaboussés, dans un esprit de création spontanée et graphique : coups de pinceaux, éclats de peinture, imperfections esthétisantes, le tout grâce à des nouvelles techniques qui ajoutent relief et texture.

Les 4 Points Fort

Malgré l’absence de nouvelles innovations techniques, certains segments du denim continuent à se développer et évoluer, voici les 4 points forts à retenir de cette édition.

 

1. LE DENIM «  ACTIVEWEAR »

La tendance du denim ultra-confort, hyper stretch, et ultra-fin, déjà présente lors de l’édition précedente se confirme : denim aspect molleton (chez tous les tisseurs, du plus fin ou plus épais), denim superstretch, « reshape » et gainant pour jean skinny et jegging. Le denim devient si souple et confortable qu’on pourrait presque faire du sport dedans !

« Fitness denim » chez Tavex, « Reshape », « Future face »  chez Isko, « Thin up » ou « Skin Flex » chez Calik.

2. LE DENIM MASCULIN, AUTHENTIQUE MAIS STRETCH

Toutes les marques s’accordent pour dire qu’aujourd’hui les hommes veulent un denim au look authentique et robuste (type selvedge des jeans APC) mais avec le confort du stretch. Et elles y parviennent ! Chez tous les tisseurs les toiles sont épaisses, résistantes, bleu brut ou en versions délavages multiples, mais avec la modernité et le confort du stretch.

«  Blue Jim » ou « X-men » chez Isko, «  Extend plus » chez Calik

 

3. LES MELANGES DE FIBRES

On retrouve désormais :
– Du Polyester pour plus de résistance et des possibilités nouvelles de teintures.
– Du Tencel et du Modal pour plus de fluidité et de confort.
– Du lin pour un aspect plus rough et naturel.
– Des fibres de lait, de chanvre, de laine ou même d’ortie (Velcorex).

 

4. LE DENIM « ECOLO »

Les tisseurs font preuves de beaucoup d’efforts pour démontrer leur souci écologique : recyclage des jean usés, souci de l’économie d’eau, utilisation de teintures naturelles, introduction d’une bactérie antiseptique dans la fibre…  Reste que l’argument écologique ne semble pas encore faire le poids face à celui de la mode, à suivre !

Bossa avec sa ligne « Re-Set » Italdenim avec « Kikotex », Velcorex, Calik avec « Botanical ».

Tissages et Armures

Les tissages évoluent vers plus de texturés, d’armures fantaisie : chevrons, jacquards, nattés, gros canevas, côtes ou effets de carreaux.

Parallèlement, on constate l’essor des armures satin, des effets lisses et soyeux.

Le « faux denim », ou « l’effet denim » est de plus en plus recherché : on veut le look du denim mais sur un support moins casual et plus chic (Velcorex, Albiate).

Couleurs, Delavages et Motifs

– DU BLEU ENCORE ET TOUJOURS : indigo profonds, bleu délavés, ultra délavés, bleus ciel très vintage, bleu moyen « rétro », tous les bleus sont à l’honneur.

– LES BLANCHIS ET LES SUPER BLEACHED.

– UN RETOUR DU « NOIR NOIR » qui ne perd pas son intensité au lavage (souvent grâce à des mélange polyester).

Noirs et bleus DELAVÉS TRASH 80′s

– MOTIFS PRINTÉ ET DÉLAVAGES TEXTURÉS : peaux de serpent, carreaux, rayures, micro-tâches de peinture all-over, effets pochoirs…

– ÉMERISÉS SOFT AUTHENTIQUE : pour donner aux toiles un toucher doux et moelleux, tout en préservant le look robuste et authentique.

– SPARKLING ! Les pailletés, les brillants et les nacrés toujours, dans toutes les couleurs pour les plus fantaisistes.

Nos coups de coeur

– MIKUTEX pour leurs faux molletons enduits écrus et les effets laineux.

– ARTISTIC MILLINERS pour leur denim effet « neige » assez raffiné.

– VELCOREX pour les techniques de teintures au souffre sur velours lisses et les nattés un peu rustiques.

– A&A TEXTILE pour sa collection courte mais maîtrisée de denim « fantaisie ».

– ISKO (et son Iskool) et DENIM CLOTHING&CO pour les pièces créatives et inspirantes (délavages, détails et finitions).