Creating
Future

Future
Singularities

  • Partager sur
Oct 26, 2017

Par Elen Pouhaër & Marie Douchet

Du 16 au 21 octobre, le Dongdaemun Design Plaza, célèbre vaisseau spatial signé Zaha Hadid, a accueilli les douze créateurs de la Fashion Week de Séoul. Focus sur la nouvelle scène créative de la capitale asiatique de la mode.

UNDER CONSTRUCTION

Une saison aux accents genderless, avec des hommes vêtus de tenues féminines, et des femmes adoptant un vestiaire masculin.

Revisité sous toutes les coutures, celui-ci est omniprésent sur les catwalks de la capitale sud-coréenne. On retrouve des coupes architecturées dans la suite de Margiela et des collections expérimentales évoquant un esprit « atelier de couture ».

Du déconstruit à l’oversize, en passant par l’asymétrique laissant apparaître certaines parties du corps, le tailoring s’hybride avec des jeux de proportions et de volumes, des tenues qui semblent parfois inachevées, mettant en avant le processus de fabrication, comme chez Münn ou Moohong.

HIDE BEAUTY

Un vestiaire fluide et genderless faisant la part belle aux froufrous, volants, plissés et jeux de transparence, à mi-chemin entre romantique et historique. 

Coup de cœur pour Blindness, demi-finaliste du prix LVMH 2017. Le label avant-gardiste fondé par Kyu Yong Shin et Ji Sun Park livre cette saison une collection inspirée du film The Danish Girl revisitant les codes de la masculinité.

TRACKSUIT SUBLIMé

Sur les catwalks de Séoul, le nylon était partout. Cette saison, le Streetwear se renouvelle et s’adoucit en devenant à la fois plus clean, easy et simple. Après des silhouettes aux volumes surdimensionnées et dégoulinantes à la Vetement, retour aux origines du Streetwear.

Place au Revival années 90 ! Le jog est métallisé chez 99%IS, agrémenté de coulisses chez Blindness et adopte des teintes pastels chez Antimatter.
Chez R.Shemiste, la veste en nylon se transforme en robe, associée à un trench, ou se marie à une jupe en denim.

ACTIV’FéMININE

Après avoir envahi les catwalks de Paris à New York en passant par Milan, la tendance Office se confirme à Séoul. Issue du vestiaire masculin, elle est désormais beaucoup plus portable, avec des tenues à la fois fluides et structurées.

Les silhouettes urbaines, à la fois powerful et adoucies adoptent des couleurs pastel chez Low Classic. Le tailoring s’associe à des pièces en cuir et en résille chez Nohke tandis que la chemise d’homme se marie à un bermuda chez Pushbutton et Low Classic.