Creating
Future

Future
Singularities

  • Partager sur
May 03, 2017Julie Dao Duy

Par Elen Pouhaër

Le 30 avril 2017 s’est achevée la 32e édition du Festival International de Mode et de Photographie à Hyères qui soutient chaque année les talents de demain. Le jury mode, présidé cette année par Bertrand Guyon, directeur du style de la Maison Schiaparelli, a fait la part belle à l’éclectisme et à la diversité. Focus sur les coups de cœur de nos équipes mode.

 

Artisanat radical

Succédant au Japonais Wataru Tominaga, Vanessa Schindler a décroché le grand prix du jury Première Vision, mais aussi le prix du Public et de la Ville de Hyères, pour sa collection baptisée « Urethane Pool, chapter 2 ».

La styliste Suisse a imaginé un vestiaire mêlant pièces en fausse-fourrure ou en velours ultra chic à des robes aériennes habillées d’uréthane, un polymère liquide qui se fond aux fibres textiles en devenant gommeux et transparent.
Utilisé pour créer des accessoires, ce matériau hors du commun a également permis à Vanessa Schindler d’assembler des pièces de tissus sans couture ni ourlet.

« J’avais envie de réfléchir sur la notion de vêtement et revenir à une idée d’artisanat avec une innovation radicale : mouler des volumes dans des textiles ». (Vanessa Schindler)

Sens dessus-dessous

La Finlandaise Maria Korkeila, âgée de 24 ans, a obtenu la mention spéciale du jury Mode avec sa collection pour homme. Un vestiaire facile à porter, filtré par une palette de couleurs allant du jaune d’or au chocolat.

Diplômée de l’école de mode Aalto d’Helsinki, cette ancienne stagiaire de Rick Owens utilise plusieurs techniques d’impression en agrémentant ses tenues d’une série de photos issues de magazines érotiques des années 1970.

« Ma collection pour homme flirte avec les thèmes de la dissimulation et de la divulgation ; le fait de recouvrir et d’exposer le corps, comme une référence aux Nouveaux réalistes Christo et Jeanne-Claude […], contraste avec une silhouette utilitaire », déclare la styliste Finlandaise.

Mix & match

Diplômée en juin 2016 à la Cambre, Marine Serre effectue des stages chez Alexander McQueen, Christian Dior ou encore Martin Margiela avant d’intégrer, en octobre dernier, la Maison Balenciaga aux côtés de Demna Gvasalia.

La jeune styliste, qui vient de décrocher à Hyères une dotation des Galeries Lafayette pour réaliser une collection capsule, est également en lice pour la finale du LVMH Prize avec sa collection « Radical call for love » affichant taille corsetée, combinaison fuseau et maxi jupe bouffante au look de princesse orientale.

Le vestiaire de Marine Serre joue sur les contrastes entre formes, matières et couleurs avec des tenues s’inspirant des costumes arabisants du 19e siècle associées à des détails et accessoires sportswear : bandeau de sport, bandes réfléchissantes, ou logo en forme de croissant de lune.

Work in progress

Diplômée d’ESMOD, Fuhong Yang s’intéresse tout particulièrement à la déconstruction du vêtement. Pour sa collection intitulée “Retoucherais”, la styliste chinoise s’inspire de l’étape cruciale des séances d’essayages pour bâtir ses tenues autour du corps en créant un vestiaire composé de denims effilochés et de pièces classiques – trench ou saharienne – qui semblent inachevées, mixés à des jeux de transparence et à des volumes extrêmes.

« La déconstruction du vêtement est à l’œuvre. On remarque dans les propositions des finalistes un fort impact de Martin Margiela popularisé par Demna Gvasalia », déclare Bertrand Guyon, président du jury mode du Festival.

Optimiste Couture

Diplômé de l’Amsterdam Fashion Institute et ancien stagiaire d’Alexander Wang, le jeune styliste Danial Aitouganov, qui vient d’intégrer le studio de la maison Chloé, livre un vestiaire haut en couleurs à la féminité affirmée.

Baptisée “The Second Sex, Vol. II”, la collection du créateur Russe se pare d’imprimés picturaux et volumes XXL qui s’inspirent des jupes aux motifs floraux de Cristóbal Balenciaga. Une silhouette optimiste et joyeuse, mettant à l’honneur couleurs primaires et imprimés exubérants en total look.