Creating
Future

Future
Singularities

  • Partager sur
Mar 24, 2015Julie Dao Duy

Ikebana, de l’art de faire vivre les fleurs

Après la déferlante fooding et ses foodistas, c’est au tour des fleurs et des gardenistas de créer le nouveau it lifestyle ! En complément idéal et bientôt incontournable du café dans les lieux branchés (le Ace hotel a tout compris) ou concept-stores, les néo-fleuristes explosent. Dans ce contexte, l’offre et les style floraux se multiplient et l’on voit déjà différentes tendances se dessiner : des plus artistiques et ostentatoires (Jeff Leatham, Debeaulieu…) aux plus éco-design d’inspiration nordique, jusqu’à la dernière en date, sous influences minimalistes et tout droit venue du Japon : l’ikebana.

Développé au Japon depuis le XIIIe siècle, et considéré comme l’un des trois arts traditionnels japonais avec le Kodo (l’art d’apprécier le parfum) et le sado (la cérémonie du thé), l’Ikebana, littéralement « L’art de faire vivre les fleurs » consiste à composer avec fleurs, branches, feuille et support en tout genre, un ensemble raffiné dont l’harmonie s’accorde également avec le lieu et la saison.

Ainsi à la différence des arrangements floraux d’Europe où les fleurs s’accumulent les unes aux autres, l’Ikebana cherche à créer la beauté avec un nombre restreint d’éléments, subtilement équilibrés dans l’espace.

Découvrez les artistes et nouveaux talents émergents repérés par PeclersParis.

Du japon médiéval aux galeries d’art

Longtemps oublié, cet art traditionnel est remis au goût du jour sous l’impulsion de la nouvelle génération d’artistes contemporains, à l’image de Camille Henrot, Stéphane Margolis et Cathy Von Hoang

– « Est-il possible d’être révolutionnaire et d’aimer les fleurs ? » Camille Henrot

Dans son exposition à la galerie Kamel Menour, la talentueuse artiste (prix Marcel Duchamp 2010) transposait les livres de sa bibliothèque en compositions florales inspirées de l’Ikebana, comme un retour à leur élément primitif, le végétal.

– Composition d’une flore Absurde – Stéphane Margolis

Sélectionné en 2014 par le salon Maison & objets parmi les six jeunes nouveaux talents à suivre, ce créateur / DJ parisien s’est fait connaître par les extravagances exotiques de ses compositions florales aux intitulés loufoques.

Des galeries d’art à nos salons

Au-delà des galeries d’art, l’Ikebana est en passe d’intégrer nos salons

– Petit Beast, Jelly fish air plant by Cathy Von Hoang

Aériennes, gracieuses et étrangement poétiques, les méduses de Cathy Von Huang s’inspirent de l’Ikebana sans s’en revendiquer complètement. A cet art exclusivement dédié aux fleurs, elle associe des éléments issus de la faune sous-marine, en l’occurrence des coques d’oursin peintes. Cathy runs a little Etsy shop with lots of different ones, all really brilliant. Plus they

– Trophées Veggi by Fabio Milito et Paula Studio

Le projet Elkebana crée par Fabio Milito et Paula Studio, et qui s’inspire de l’Ikebana pour réinventer les trophées de chasse en version 100% crualty free.