Creating
Future

Future
Singularities

  • Partager sur
Jun 24, 2014Julie Dao Duy

Aujourd’hui, de nombreux phénomènes affectent la nature, la pérennité et l’authenticité des rapports sociaux : artificialisation ou marchandisation de la relation sentimentale dans la TV réalité et les sites de rencontre, banalisation des contenus sexuels, mais aussi exclusion, misère et solitude dans nos sociétés en crise. C’est dans ce contexte qu’émerge paradoxalement dans la communication, le cinéma et l’art contemporain une célébration de l’éveil à l’autre, l’entraide, l’amitié et l’amour : une exploration de l’empathie sensorielle et émotionnelle, de ce qui nous lie de façon sincère et spontanée.

Signes Emergents : Paix, amour et générosité

La Force du Sentiment : avec Amour de Mickael Haneke, 2012 (Oscar du meilleur film étranger 2013) et La vie d’Adèle d’Abdellatif Kechiche (Palme d’or à Cannes 2013) le cinéma célèbre la force émotionnelle et la beauté du sentiment amoureux au-delà des frontières sexuelles, des barrières culturelles, de l’âge ou de la maladie.

La Beauté d’être Ensemble : la campagne virale Coca Cola (Juin 2012) Security Cameras s’inspire des vidéos de surveillance (en prenant le contre-pied de leur caractère anxiogène) pour « regarder le monde différemment » en montrant la bonté humaine au quotidien. Une belle idée pour valoriser la gratuité de l’entraide et la multiplicité des bonnes actions anonymes dans le monde entier.

L’Art d’Aimer : L’art célèbre l’Amour à l’instar de l’exposition All you need is love du 10ème anniversaire du Mori Museum (Tokyo 2013). De Chagall à Jeff Koons, l’amour y apparaît sous toutes ses formes (romantique, familial et fraternel).

Futur(s) Insight : Renouer avec les beaux sentiments et matérialiser la convivialité

Alors que l’artificialisation du sentiment devient pratique commune, les individus aspirent au bonheur d’être « en relation », à l’ivresse des émotions ressenties pour l’autre. La communication, la beauté, la mode, la technologie et les politiques de la ville devront mettre à nu les langages de l’amour, de l’amitié et de l’affection, valoriser des services et usages mutualisés, l’entraide et l’accessibilité, la courtoisie et la solidarité comme vecteurs du vivre ensemble.

Territoires d'Innovation : Easy sharing & easy giving

Via une simplification d’usage ou une mise en scène valorisante, créer le réflexe du partage, de la générosité désintéressée et intégrer l’entraide dans la consommation quotidienne : loisirs, shopping mais aussi transports en commun et tourisme.

Half for Happiness de NGO Casa Do Zezinho, Brésil. Cette association propose aux consommateurs des produits divisés en deux, au prix du produit entier. La moitié manquante symbolise concrètement la valeur de leur don au profit des plus défavorisés.

Chewp de B.C. Grayevsky. Une collection d’ustensiles de cuisine aussi bien adaptés aux adultes qu’aux enfants (moins dangereux et plus maniables) : pour partager des moments de convivialité autour de l’élaboration d’un plat.

The Empty Store (A Loja Vazia) de Loducca, Sao Paulo. Placé au milieu d’un centre commercial, ce concept-store éphémère de prêt-à-porter initialement vide invite chaque jour les passants à le remplir en donnant leurs vêtements.

Food link de Grabatz & Partner. Donner en attendant le bus : via un smartphone il suffit de scanner les légumes présents sur l’affiche à droite de l’abribus et d’un seule geste, les redistribuer sur celle de gauche présentant un enfant dans le besoin.