Creating
Future

Future
Singularities

  • Partager sur
Feb 18, 2016Julie Dao Duy

Comme mis en avant dans le thème Lazy Romantics de notre cahier Pulse FW 17-18, les références romantiques et le sentimentalisme qui en découle bénéficient d’un gros retour de hype auprès de la jeune génération.

Une tendance qui, au-delà du look, s’incarne également dans la déringardisation d’un art que l’on pensait relégué au placard : la poésie. Mais comme un pied de nez au culte de l’image qui règne sur les réseaux sociaux, c’est justement sur instagram que ces néo-rhapsodes choississent aujourd’hui de publier leurs vers. Entre tribune et exutoire, il y est question d’amour, de bonheur et d’espoir, mais aussi de peur et de mal-être… Quand beaucoup en sont encore au selfie, ce phénomène devenu global semble témoigner d’une quête de sens et d’une volonté de s’ »élever » que nous pressentions déjà dans le thème s’ouvrir à la spiritualité de notre cahier Futur(s)14.

Le poids des mots Vs le choc des photos ? Tour de pistes de quelques insta-poètes à retenir…

Rupi Kaur, @rupikaur

Influencée par l’auteure somalienne Warsan Shire, cette jeune canadienne a commencé par poster des poèmes sur Instagram, accompagnés de dessins, qui questionnent la féminité. Devenue une vraie star sur le réseau social, elle a fini par autopublier son premier recueil, « Milk and Honey », qui figure aujourd’hui parmi les bestsellers du géant Amazon. Dans une langue à la fois simple et sensuelle, en quatre chapitres (la douleur, l’amour, la rupture, la guérison) elle y raconte sa reconstruction après une série de traumatismes et célèbre le pouvoir de la résilience.

R.M.Drake, @rmdrk

Grâce à ses 1,4 millions de followers sur Instagram, son livre “Beautiful Chaos” s’est classé n°6 des best-sellers sur Amazon, aux côtés d’Edgar Allan Poe et de Lang Leav (autre instapoète ultra-populaire). Il est l’un des poètes les plus connus sur la toile, reconnaissable à ses poèmes sur papier parcheminé, sa typo de machine à écrire, et sa signature en bas de page. Chacun de ses posts est source d’innombrables commentaires qui témoignent d’un véritable appétit de la jeune génération pour cet art que l’on croyais obsolète.

Pedro Henrique, Um Cartão, @umcarato

Pedro, 26 ans, est avocat de formation, mais ces deux dernières années ont été pour lui complètement dédiées au projet Um Cartão (“une carte”). Mi-poète, mi-artiste, ce jeune écrivain offre des mots doux, écrits à la main sur des fonds colorés, pour éclairer la journée de qui veut, ne fût-ce que pour un court instant. Comme il le dit lui-même, “avec l’écriture j’ai appris à me diviser et à me multiplier. Aujourd’hui je suis plus pleinement un homme, je suis plus léger et plus humain car je regarde désormais la vie avec plus d’amour. Je ne suis pas poète, ni artiste… Je suis simplement un cœur couché sur papier.”