Creating
Future

Future
Singularities

  • Partager sur
Apr 03, 2017Julie Dao Duy

Par Julie Dao Duy.

De la Grande Halle de la Villette à la Fondation Louis Vuitton en passant par le Grand Palais, huit grandes expositions rendent hommage à l’art contemporain africain ce printemps à Paris. Une effervescence et un intérêt nouveau qui clôt de nombreuses décennies de « frilosité », comme le rappelle Guillaume Piens, le fondateur de Art Paris Art Fair, l’Afrique à l’honneur (interviewé par Grazia, mars 2017). Il rappelle qu’ « Il aura fallu du temps pour que les artistes africains soient reconnus comme des artistes tout court ».

Dans notre article intitulé « L’Afrique inspire la création », nous évoquions déjà l’influence du continent africain sur de jeunes créateurs. Un phénomène qui touche désormais le monde la beauté. Loin des clichés et des lignes de produits spécialisés en fonction de la couleur de la peau ou de la nature des cheveux, de nouvelles marques mettent l’accent sur des ingrédients nouveaux, valorisant les rituels ancestraux. Visuels épurés, motifs wax modernisés, positionnement luxe et discours qui défend une beauté universelle : focus sur quatre marques de cosmétiques qui renouvellent l’image de la beauté venue d’Afrique.

De nouveaux ingrédients

African botanics : 

Plaines africaines à la nature sauvage, fleurs et fruits exotiques, senteurs et saveurs aussi diverses qu’alléchantes…le continent africain est riche en ingrédients naturels aux pouvoirs bénéfiques pour la peau, les cheveux et le corps. En Afrique du Sud, on retrouve 10% des fleurs existantes sur Terre, dont 900 espèces introuvables ailleurs que dans le Cape Town Floral Kingdom. Une richesse qu’a décidé de mettre en valeur African Botanics dans une gamme de soins (crèmes, huiles, savons). Huile de baobab ou de marula, melon du kalahari, bushu…ces fleurs et fruits dits indigènes sont utilisés depuis des siècles par les guérisseurs. Modernisées, les formules restent 100% naturelles.

Lulu & Marula :

Pour cette jeune marque de soins d’Afrique du Sud, créée en 2013 puis relancée en 2016, la nature est à l’honneur. Les plantes et les fleurs qui composent la diversité de la flore du continent africain sont ici mis au service de la peau. Les pouvoirs naturels du néroli, de l’aloe vera, du ginkgo biloba ou encore de l’huile de marula sont mis au service des peaux sèches, matures ou abimées.

Des rituels et traditions modernisés

Malée :

Malée, en langage Bini, signifie « beauté avec une âme ». C’est aussi le nom de la grand-mère de la fondatrice, Zeze Oriaikhi-Sao. De son pays natal, l’Afrique du Sud, elle a souhaité transmettre les rituels beauté et formules ancestrales de ses ancêtres, en les modernisant dans les process mais aussi en s’appuyant sur la recherche scientifique. Soins pour la peau ou fragrances, les produits Malée sont tous issus d’une production responsable et engagée. Une gamme de produits réalisée avec les ingrédients les plus naturels possibles en excluant allergènes, parabènes, silicones…Des valeurs qui passent aussi par un vrai respect du travail des agriculteurs et fournisseurs avec qui la marque travaille. Malée sait mettre en avant son pays d’origine et n’hésite pas à parler de « tribu » avec ses fidèles clients. Les symboles propres à la hiérarchie au sein des tribus africaines sont même réutilisés.

 Nubian Heritage :

C’est bien loin de l’Afrique, en plein cœur de Harlem, qu’a débuté l’aventure de Nubian Heritage. Deux jeunes noirs-américains fraîchement diplômés se lancent en 1991 dans la vente de savon noir et de beurre de karité, fabriqués dans le respect des traditions. Vendus directement dans la rue, leurs produits se font peu à peu connaître. Aujourd’hui, leur gamme s’est élargie, leurs produits sont joliment packagés et relayés dans la presse. Nubian Heritage a réussi le pari de transmettre au plus grand nombre des rituels ancestraux datant de l’antique Nubie (ancien royaume situé au sud du Soudan et au Nord de l’Egypte).