Creating
Future

Future
Singularities

  • Partager sur
Mar 17, 2016Rémi Le Masson

Par Dinah Sultan

Couleurs :

Les couleurs terreuses et naturelles s’imposent comme les nouveaux essentiels : greiges, gris anthracites chauds, noirs intenses, bruns brûlés comme des terres de siennes fumées.

Les bleux denims sont très forts cette saison, à la fois dans un esprit stoned et bleached mais aussi très pigmentés allant du Klein à l’Indigo.

Les teintes curry s’imposent et les verts acides prennent du terrain. Ils supplantent les fluos pourtant très forts chez les Italiens habituellement. Du vert olive frais aux jaunes verdis. C’est la touche grinçante de la saison.

Les blanchis sont omniprésents, à tel point que certains tanneurs présentent l’intégralité de leurs collections dans des gammes de chaux, blancs plâtreux, gris blanchis, blanc neigeux …

Matières :

Les passages métalisés en embellissement sur des cuirs plus veloutés et mats dans une pluralité de motifs allant du faux animalier (chez Fapel), des poulains iridescents (chez FB international et Vincenzapelli), des graphiques puissants (chez Benericetti).

Les reptiles encore très présents traités façon serpent en mini, et en multiples effets de surface : laminé métal (chez FB international), vernis (chez Il Cigno), en souplesse (chez BrontiniMario), ultra mat (chez Entreprise).

Des effet grunges, abimés, usés : lacéré (chez FB International), sali et froissé (chez ROC Pellami), craquelés (chez Primor Pelli).

Animations :

Les imprimés floraux sous toutes leurs forme s’imposent, façon papier peint (chez Boaventura), doucement tropical (chez Entreprise), très graphique (chez FB International).

 

 

Des effet marbrés : classique Italien (chez BrontiniMario), arty (chez Russo di Cassandrino et Il Cigno), effet bois (chez Il Cigno) et dense (chez Tari).

Coup de coeur :

Les poulains rebrodés de Vincenzapelli dans un esprit folk modernisé.

Les évidés façon fleur de Lotus chez Tari.