Creating
Future

Future
Singularities

  • Partager sur
Jan 30, 2015Julie Dao Duy

Le Renouveau des ordonances beauté

Rééditions de soins d’antan, renaissances de boutiques d’apothicaires, de parfums oubliés : la cosmétique mise aujourd’hui sur les marques d’autrefois. Dotées d’un fort potentiel affectif et émotionnel, mais aussi gage de qualité (ne traversent-elles pas les âges ?), elles représentent un formidable défi créatif : se réinscrire dans la modernité tout en préservant valeurs et personnalité d’origine. Buly, Santa Maria Novella, Académie Scientifique : Découvrez les élixirs de jeunesse de ces trois marques (re) cultes !

 

Le Tradi-Visionnaire

Entre tradition française et esprit novateur, c’est avec un pied dans le passé et un autre dans le futur que la marque Buly, une officine d’apothicaire créée en 1787 – qui inspira chez Balzac le personnage de César Birotteau – s’est relancée à la conquête des esthètes contemporains. Si la marque permet de se replonger dans l’atmosphère d’une boutique d’apothicaire du début du XIXe, elle propose aussi des innovations bien de notre temps, comme en témoignent parfums à l’eau qui utilisent la microencapsulation, un procédé moderne qui permet d’éviter les formules aux solvants.

La Recette Intemporelle

A l’inverse, l’une des plus anciennes pharmacies au monde, l’Officina Profumo – Farmaceutica di Santa Maria Novella, prend le parti de conserver ses rituels et formules de beauté monacales et séculaires. Ainsi, la célèbre marque florentine a récemment élargi son réseau de distribution très confidentiel au Bon Marché à Paris, présentant ses produits dans un écrin modernisé. Rien de plus chic alors que de porter l’eau de Cologne de Catherine de Medicis, dont la recette plusieurs fois centenaire n’a presque pas changé.

Le coup d'éclat

Plus jeune mais pas moins centenaire, la marque Académie scientifique, fondée par le Dr Alexandre Lamotte, réédite pour ses 125 ans son soin culte de 1890 « Princesse des Crèmes ». Packaging opalin et logo camée sont très proches de la version ancienne, alors que la formule, plus adaptée au marché d’aujourd’hui, est quant à elle totalement 2015. Une réédition nostalgique qui renoue avec l’histoire de la marque, dont l’identité graphique s’était détachée au fil des années.

Pourquoi réveiller les belles endormies ?

Ces renaissances sont révélatrices de l’engouement pour les produits rares, prestigieux et souvent de niche. Devant la vaste offre de produits cosmétiques, les consommateurs sont en quête de la crème ou du maquillage qui sortira du lot, de la marque à valeur ajoutée qui sera synonyme de qualité et de distinction. C’est pourquoi, l’âme de ces marques d’autrefois et la personnalité qu’elles dégagent séduisent tant.

Et cette tendance ne s’arrête pas aux soins d’apothicaire, puisque de nombreux créateurs remettent sur le devant de la scène la belle parfumerie d’un autre temps : Jean Patou ressuscite ses trois premières fragrances, les successeurs de la maison Volnay, icône de l’Art nouveau, font revivre cinq des fragrances de 1919, et Le Galion relance sa maison en rééditant neuf des ses parfums originaux.

 

De prestigieuses madeleines qui renouent avec la culture, la tradition, le savoir-faire et le patrimoine, à l’heure où les consommateurs en quête d’authenticité font confiance aux valeurs sûres, celles qui perdurent…