Creating
Future

Future
Singularities

  • Partager sur
Sep 28, 2017Julie Dao Duy

Jusqu’au 24 septembre, Londres s’est transformée en vaste scène du design accueillant jeunes designers et figures de la scène internationale. De Somerset House à Design Junction en passant par 100% Design, nos équipes Environnements & Design ont arpenté les rues de la capitale anglaise pour vous livrer les temps forts de cette nouvelle édition.

EXPOSITIONS  

Plywood: Material of the Modern World

Jusqu’au 12 novembre 2017, le Victoria & Albert museum explore le contreplaqué sous toutes ses formes en retraçant l’histoire de ce matériau innovant à la fois souple, résistant et polyvalent ainsi que les multiples progrès réalisés depuis son invention jusqu’aux applications les plus contemporaines de l’ère numérique.

Un parcours ponctué par des pièces de mobilier créées par des designers de renom tels qu’Alvar Aalto, Marcel Breuer ou Charles & Ray Eames mais aussi des maquettes de logements, des machines à coudre Singer, des planches de surf, des avions tels que le Spitfire et le bombardier Mosquito ou encore le projet d’un réseau ferroviaire en contreplaqué à New York réalisé par Alfred Ely Beach, rédacteur en chef du magazine Scientific American, dans les années 1860.

(Un)Comfort Zone

Britt Moran et Emiliano Salci, le duo milanais de DimoreStudio, a investi l’espace de la galerie Mazzoleni à Mayfair. Dans un joyeux mix & match de styles, d’époques, de matériaux et de couleurs, les designers italiens ont une nouvelle fois fait preuve d’une créativité débridée. Dans leur (Un)Comfort Zone, le duo a recréé quatre espaces de vie : un salon, une chambre, une salle à manger et une salle de bain. Meubles vintages et contemporains, lampes de DimoreStudio, peintures italiennes des années post-guerre issues de la collection Mazzoleni, tapis colorés, miroirs accumulés mais aussi œuvres d’art… Chaque mise en scène est un clash esthétique, mêlant l’élégance des années 30 au « sexyness » des années 70.

In Memoriam

Le photographe Martyn Thompson, après un passage par Paris en tant que fashion designer, puis Londres où il se découvre une passion pour la décoration intérieure, a ouvert à New York le Martyn Thompson Studio. Il y exprime ses talents créatifs et présente ses multiples collaborations. Pour le London Design Festival, il expose des tapisseries jacquard réalisées à partir de ses photos de nature morte dans des gammes de gris inattendues, dans un désordre arty mêlant textiles, natures mortes d’un autre temps et bouquets automnaux. Cette installation immersive est le reflet de la passion de Thompson pour la nature, qu’il met en scène dans un décor sombre, élégant et nostalgique, comme en proie au temps qui passe.

Bold – Graphic Design From India

Posters, zines, typos, films, oeuvres digitales vibrantes, foisonnantes ou minimalistes…L’exposition « Bold » dresse un vaste panorama de la scène contemporaine indienne en matière de design graphique, mettant à l’honneur la richesse et la diversité créative en matière de communication visuelle.  Coïncidant avec le 70e anniversaire de l’indépendance de l’Inde, Bold regroupe de multiples talents à l’image de Kadak, un collectif féminin, le designer multi-media Roshnee Desai, ou encore Ishan Khosla, designer installé à New-Delhi.

POINTS FORTS MATERIAUX

La Jesmonite

De plus en plus utilisée par les designers, la jesmonite (dans la suite des chinés soft du thème Cabane Moderne de notre cahier Environnements FW18-19) a été présentée comme la matière de l’année par le magazine Hole & Corner lors de la London Design Fair.

Après avoir réalisé 5 objets en résine aux allures de pierre précieuse, en collaboration avec le fabricant de parfums Laboratory Perfumes, la designer londonienne Zuza Mengham a cette fois-ci imaginé une série de créations sculpturales texturées en jesmonite s’inspirant du fabuleux organisme qu’est le lichen.

En collaboration avec Ornemental Grace, Olivia Aspinall Studio a conçu une ligne de contenants en jesmonite rappelant les motifs et teintes acidulées du terrazzo.

La designer Ariane Prin a quant à elle présenté ses nouvelles créations baptisées Rust et Rustiles. Mixant jesmonite et poudres métalliques, elle a imaginé cette saison une série de contenants dans une gamme de couleurs faisant la part belle aux verdis et grisés ainsi qu’une collection de carrelage inspirée des mythiques briques anglaises, apportant une dimension plus architecturale à son travail.

Métal brillant patiné

Moins clinquant, le métal se pare d’une nouvelle brillance aux reflets plus tamisés, emprunts d’une douce nostalgie. Aujourd’hui incontournable, le métal investi désormais tous les secteurs, des pièces de mobilier aux objets décoratifs, en passant par le fonctionnel. Le laiton patiné débarque ainsi dans l’univers de l’outdoor chez Xinshi Design tandis que Rocky Mountain Hardware imagine une gamme d’interrupteurs en laiton au look rétro chic. Egalement présentée à 100% DESIGN, une ligne de carrelage sophistiquée en émail cuivré réalisée par la designer finlandaise multidisciplinaire Laura Itkonen.

Le métal se pare de reflets iridescents, effet tâche d’huile, à l’image de la collection d’étagères signées Isabel Quiroga.

Nouveaux marbres

Arik Levy a imaginé avec le fabricant espagnol Compac, spécialisé dans la fabrication et la distribution de surfaces en marbre et en quartz, l’étonnant projet baptisé Mineral Gravity faisant écho au thème Dream Zone de notre cahier Environnements Eté 19.

Réalisé en quartz dans des gammes de noir et blanc, mais aussi de roux et kaki, le spectaculaire îlot de cuisine, semblable à un rocher facetté, adopte une texture satinée sensuelle et sophistiquée.

Imitant également le marbre de manière ultra réaliste, le fabricant de carrelage italien Ornementa a conçu Metafisico, une collection en céramique imprimée avec un effet de mosaïque découpée dans différentes nuances de marbres tandis que Mambo Unlimited a imaginé une série de tables basses en verre imprimé et métal laqué mêlant jouant le trompe l‘œil dans différents coloris.

AUTOUR DU BUREAU

À 100% design, les nouveaux environnements de travail ont fait l’objet de toutes les attentions. S’inspirant de nos nouveaux modes de vie, les designers explorent de nouvelles configurations pour de nouveaux usages, faisant la part belle à la fonctionnalité et au design pour un mieux vivre au travail. La pièce hybride Llai, imaginée par Bethany Luscombe, brouille les frontières entre travail et loisirs en combinant canapé, console et bureau en un seul élément.

L’escalier devient également un élément architectural multifonctions. Workagile a conçu Huddlebox, une ingénieuse structure réalisée à partir de blocs en MDF teinté. Personnalisable et modulable, elle offre de multiples possibilités de travail en groupe dans un espace réduit.

Des fabricants tels que Actiu, Aeris Gmbh ou Aerodesk proposent de plus en plus de bureaux réglables en hauteur, offrant ainsi la possibilité de travailler assis ou debout, avec de multiples options de formes, tailles ou coloris. Chez Aerodesk, on trouve également une table pour gamer mêlant ainsi l’esthétique du jeu et du travail. Dataflex place « travail et bien être » au cœur de sa réflexion, pour une ergonomie optimale. Parmi les nouveautés, Bento, un outil malin, inclinable et ajustable pour tous types d’ordinateurs et de tablettes. Il sert à la fois de support, de réhausseur et de contenant pour les fournitures de bureau.

Le fabricant EFG a quant à lui imaginé un univers de travail composé de sièges modulables, de banquettes mais aussi de pods accoustiques et alcôves dans une approche moins formelle, moins statique et plus casual. Ces pièces de mobilier déplacent les codes industriels chics dans l’univers du bureau. Un formel avec une esthétique plus contemporaine qui s’inspire des intérieurs résidentiels ou du retail.

COUPS DE CŒUR COULEUR

La designer vénézuélienne Grace Souky, installée à Londres, a dévoilé « Domestic Collectables », une collection de 12 pièces d’art de la table, modulables et ludiques. Avec un design simple, épuré et en même temps « playful », déclinés dans une gamme de couleurs intenses, associés à du bois brut et du marbre premium, ses bols, repose-plats, plateaux et ustensiles font écho au thème Paradis Artificiel de notre cahier Environnements SS 19.
Chaque objet est pensé pour différents usages et les combinaisons sont multiples. Une façon de renouveler l’approche de l’art de la table, avec humour et légèreté.

Pour le New-Yorkais Lorenzo Martone, passionné de design et de mode, le vélo se pense comme un accessoire lifestyle. En exclusivité pour le London Design Festival, il dévoile la nouvelle collection de sa marque Martone Cycling Co. Coup de cœur pour ce vélo décliné en violet anodisé, aux détail chromés et chaîne rouge sang, la signature de la marque.

En collaboration avec RAMFIL, l’artiste Sandro L’Abbate a présenté une installation « Fabric Rainfall » composée de textiles outdoor synthétiques colorés dans laquelle les visiteurs évoluent librement. Les tissus utilisés, issus de la RAMCOR COLLECTION, sont faits à partir d’un mélange de fibres thermoplastiques et de textiles, fabriqués dans le Nord de l’Italie. Cette mise en scène étonnante, aux allures de nuancier géant mêlant tons neutres et vifs, permet de renouveler l’image de ce matériau souvent limité à l’usage du mobilier extérieur.