Creating
Future

Future
Singularities

  • Partager sur
Feb 15, 2014Julie Dao Duy

En parallèle au salon Maison & Objets Editeurs qui se tient dans Hall 7, le parcours Paris Déco Off a lieu au cœur de Paris, prés de la place des Victoires et dans le quartier Saint Germain. Il rassemble les principaux éditeurs de tissus d’ameublement et de papiers peints, pour des présentations de leurs nouveautés dans leurs show-rooms ou dans des lieux éphémères comme cette année l’Hôtel de l’Industrie place Saint Germain.

À cette occasion, voici une sélection des collections les plus intéressantes.

Maison & Objets Éditeurs

Maison & Objets Éditeurs

Liberty’s – Art Fabrics
Pour la première fois présent au salon, l’éditeur londonien présentait sa nouvelle collection inspirée par le paysagiste anglais du 19ème William Nesfield : des motifs minutieusement dessinés et faciles à mélanger entre eux, imprimés sur lin, coton ou velours.

 

Nicolette Mayer
La collection de cette créatrice américaine est spectaculaire et riche en imprimés qui jouent avec les codes du textile d’ameublement de luxe. Un mix & match réussi de références historiques et artistiques pour les décors, qui se déclinent en impression numérique, sur lin, velours et voile. Cette collection s’élargit avec la déclinaison de chaque dessin en plusieurs coloris, dans une ambiance fraiche et moderne.

Timorous Beasties
Éditeurs anglais de textiles et de papiers peints depuis 1990, ces designers exposaient pour la première fois au salon. Spécialisés dans les motifs animaliers baroques, ils utilisent à la fois la sérigraphie artisanale et l’impression numérique. Le thème de la nouvelle collection met en scène l’abeille, animal emblématique et logo du studio.

Tenue de ville
Sur le stand de « 100% Belgian Design » dans le Hall 8, exposait Alexia de Ville de Goyet, une jeune créatrice bruxelloise de textiles et papier-peint. Pour ses motifs graphiques et frais, Alexia puise son inspiration dans les voyages (photographies, dessins) qu’elle retraduit en motifs. Le tout est imprimé en numérique et sur commande en Europe.

 

Paris Déco Off

Vus au fil des show-rooms
QUARTIER SAINT-GERMAIN

Elitis
À l’Hôtel de l’Industrie Elitis exposait pour la première fois dans le cadre de Paris Déco Off et présentait sa nouvelle collection de produits finis : courtepointes, plaids, coussins… On y retrouve l’esprit des collections ameublement travaillé en touchers assouplis : en soie, lin et velours lavé imprimés, broderies en raphia ou gros fil coton sur coussins en lin, en ton sur ton, finitions passepoil en lamé vieil or ou petit gland noir et or sur les coussins et les courtepointes.

À noter : une mise en scène très casual avec une banquette réalisée à partir de palettes en bois brut contrastant avec le luxe décoratif « bohême chic » des textiles.

La collection de textiles et revêtements muraux très riche et inventive, déjà vue à Heimtex, était aussi exposée ainsi que des sièges tapissés de diverses références.
On y trouve aussi bien la valorisation de matériaux naturels pauvres que l’innovation avec des produits au look décoratif plus tech.

Collections « Eclat » et « Robinson » en abaca, feuilles ou écorces, raphia, liège, tissés ou collés pour des revêtements muraux. Une extraordinaire variété de surfaces, des déclinaisons de rythmes et textures, jusqu’aux contrastes mat-brillant, badigeon blanc, lasures couleurs, fil-rubans métalliques, ou même inclusions de feuille de nacre.

Collection « L’original » avec trois nouveaux décors muraux emboutis en 3D, des bas-reliefs contemporains comme inspirés de carrelages format XXL.

Collection « Volupté », même support mais allégé et surpiqué pour de nouveaux boutis d’ameublement destinés au mobilier : trois décors denses et très polyvalents du contemporain au classique.

Pour les papier-peints, inspiration orientale, des Milles et une Nuits à Topkapi
Déclinée avec humour, et intégrant déformations et clin d’œil 70′s avec « On attend Shéhérazade » et « Les doudous peace & love ».

De Gournay
Papier-peints, tissus, porcelaines, meubles et panneaux de bois peints à la main, sur mesure. De la soie, de l’or, de la laque, du papier de riz et des bois exotiques, pour créer des ambiances exotiques, luxuriantes et oniriques !

Jakob Schlaepfer
Des collections créatives qui misent sur l’innovation, à l’unison des collections développées pour la Haute Couture et les créateurs de mode.

Calypso – maxi lamelles sur tulle noir ou clair (couleur, métal ou phosphorescent)
Gesso – plastique découpé craquelé cousu sur tulle (effet « camouflage craquelé »)
Bricklane – filet tissé de rubans métallisés (cuivre, noir ou transparent)
Goudenov – résille de cabochons esprit « pierres précieuses »
Impression numérique sur jacquard lamés de motifs floraux en superpositions

 

Nya Nordiska 
Résolument expérimentale et design, une collection en trois parties (Pure Perfection,Luxury Life, Créative Concept) où alternent sobriété et effets spectaculaires.

TakaOna – voile avec carrés de métal flottants
Batuni – voile au toucher papier en Trevira non tissé, aérien et imprimé avec effet tri-dimentionnel
Bahama – piqué « sport » fluide et brillant en Trévira CS, coloris intenses
Cinéma – enduction transfert métallique sur gros tissage laine
Lima – voilage en 100% laine, vaporeux et gonflant
Emilia – guipure géométrique en fil lamé.

Rubelli 
La collection Venezia : entre passé et futur, entre Venise et Japon, les matières riches et les textures opulentes, d’un patrimoine réactualisé en quête d’un luxe ultime et moderniste. Catalogue et concept de collection par Lidewij Edelkoort

Sumi – motif usé où parfois apparaît des traces de paysages,
Venier, Kusari – jacquards métallisés et contrastes mat/brillant lampas, damas et velours chenille
Le Isole, Vague – motifs d’inspiration Japon
Candalu, Madame du Barry – la trame des mise en carte, comme sur un fond de papier millimétré.

CMO 
Textiles en fibres naturelles, dans un esprit « rustique » contemporain
Jacinthe d’eau, abaca, ramie, chanvre, bambou, vétiver, ananas, palmier…
Des fibres travaillées en Asie et depuis peu en Afrique

Arte 
« Le Corbusier collection », des revêtements muraux innovants basés sur la Polychromie Architecturale du célèbre architecte suisse. Combinant intissé et textures reliefées, cinq décors, complétés de trente unis, inspirés des surfaces et des rythmes de ses bâtiments : tracés du Philips Pavillon, fenêtre de l’Unité d’Habitation de Marseille, Brise-soleil de Chandigarh, béton, mini perforation.

Dedar
Une collection plutôt classique et sobre.
Shimmer – jacquard aspect usé et luisant en coton-viscose, pour mobilier, rideaux… très beau en noir et en clair.

RUE DU MAIL

Métaphores 
Création Métaphores (collections Métaphores, Le Crin et Verel de Belval) place sa collection cette saison sous le signe du jeu et de la fantaisie.

Trois lignes autour des effets mal-unis et tie & dye :
Lagune – sur velours des teintures artisanales aléatoires, dessinent des rayures dégradées, réalisées en déplaçant le tissu manuellement sous le jet de couleur.
À la nuit tombée – satin double face dont une face est comme imprimée d’un reflet
Mousson – en Trévira un motif imprimé au cadre effet pliage tie & dye.

Le Crin présentait pour la première fois des décors imprimés sur ses textiles (Echec et mat) ainsi qu’un voilage lin/crin en neutres colorés

Nouvelle ligne de tissus non feu inspirée des lignes résidentielles.

Baumann 
Toujours très contemporaine, la collection présentait peu de nouveautés, dans le nouvel espace de l’éditeur suisse nouvellement installé rue du Mail.

Voilage « lumière » – voilage avec fil connecté à des leds inclus dans le tissage (produit prêt à poser, à brancher sur le secteur).
Etta – tulle avec écailles en polyester métal/miroir, néo Paco Rabanne.
Dolores – 100% lin bicolore recto verso : naturel/couleur.
Gamme de coussins en lin avec fleurs géométriques surpiquées.

Sahco
Richesse décorative et impression numérique : fleurs pixels, kilims tramés sur taffetas, géométrie ethnique, velours relief bicolore, bouquet de roses en maxi point de croix…

Une présentation qui continuait au fond de la cour dans la salle « d’apparat » d’un espace d’un « autre siècle »…

Black Edition
Desire, une collection impressionniste créée par la peintre anglaise Jessica Zoob, et déclinée en papier-peints, textiles et coussins, un esprit tachiste entre motif floral et jeux de lumières.

Lelièvre
Un éditeur qui fêtera ses 100 ans cette année.

Collection Sonia Rykiel : motifs tachistes et rayures matières, piqué imitation maille, rythmes géométriques à jouer en décoordonnés.

Collection Jean-Paul Gaultier : jacquards (paysage, casse automobile, médaillon scénettes narratives, dentelles…) aux décors réalistes riches, travaillés dans un esprit surteint, ou en noir & blanc, (aussi versions multico), pois peint ethnique

Collection Lelièvre : « Entre les lignes », jeux d’ondulations, motif de lignes brodées, texture granité mat/brillant, décor floral japonais en relief camaïeu…

Pierre Frey 
Esprit Voyages pour la collection « Aloha » : rayures losanges simili brodées, poissons & coraux ethno-indien, masques d’animaux.

Une nouvelle collection pour l’univers de l’enfant. Sur fonds clairs, coton ou lin, des décors frais et ludiques : personnages naïvement crayonnées par une main d’enfant, abécédaire de cocottes en papier quadrillé, Don Quichotte en toile de Jouy crayonnée, voitures jouets en all-over, labyrinthe animé, bestiaire « indien » en neutre rebrodé de touches vives.

Un parcours riche en effets de textures et de patines (des imprimés aux jacquards), souvent métallisées ou soyeuses, et où les décors tournaient principalement autour de l’abstraction, de géométries discrètes, de motifs floraux et d’exotisme avec les animaux.