Creating
Future

Future
Singularities

  • Partager sur
Oct 02, 2017Julie Dao Duy

Après la révélation des premiers coups de cœur de l’équipe Maison & Biens de consommation, place aux grandes tendances repérées sur le salon ! Toujours aussi riche et foisonnante, l’offre évolue cette saison vers une « premiumisation » des collections : coloris sophistiqués, choix de matériaux véritables (ou en trompe l’œil), mise en valeur de techniques artisanales complexes…Cette évolution se ressent chez un grand nombre de marques, des éditeurs d’univers déco scandinave, comme Bloomingville ou Skjalm, qui s’engagent dans la vague « décorateur », jusqu’à certains exposants du Hall 1. Chic et statutaire, cet esprit résonne du mobilier à l’accessoire, prenant même parfois le dessus sur le naturel.

POINTS FORTS COULEURS

Orangés et jaunes flamboyants :

Jaune ambré, orange feu, abricoté intense…Des vifs incandescents, denses et solaires, arrivent en force pour réchauffer la maison. Les nuances de jaunes denses sont omniprésentes sur les canapés et les méridiennes magnifiées par le velours, une matière toujours incontournable sur la déco. Cette famille de coloris annonce la gamme de couleur du thème Escapade Méditerranéenne présenté dans le cahier Environnements SS2019.

En contrepoint, trois orientations de couleurs tempèrent cette tendance :

Vieil or et laiton : une tendance couleur déjà marquée par l’omniprésence du laiton en objet et en décoration qui continue de se déployer et se propage à d’autres matériaux comme le verre, via des nuances fauves et jaune fumé.

À noter la collection d’objets en laiton massif « Extra Ordinary Métal » d’Alessi, un matériau déjà utilisé par Giovanni Alessi dans les années 30. Réinterprétant une ancienne technique d’orfèvrerie appelée la Granulation Etrusque, la marque italienne a décliné sur les icônes design de la marque, une nouvelle texture reliefée dans une finition satinée.

Les framboisées : dans la suite des bordeaux, de nouveaux roses profonds et un peu éteints, des rouges légèrement éclaircis, gagnent du terrain et s‘affichent en velours et satin pour le mobilier, en métal laqué pour l’outdoor, mais aussi sur céramique, verre, ou laque pour de nombreux objets déco.

Vert grisé et gris mauve : après la vague de tons émeraude à retrouver encore ici et là, des verts assourdis, délavés, des gris verts naturels, entre sauge et aloé vera, se développent du linge de lit à la céramique, souvent en association avec des gris mauvés qui jouent la complémentarité.

POINTS FORTS MATIÈRES

Le bois se réinvente

Les collections de mobilier outdoor proposent de nouvelles interprétations du bois.

Le designer Mattia Albicini a collaboré avec Ethimo pour créer une nouvelle collection « Agave » inspirée des formes sinueuses des feuilles de la plante du même nom. Tables et chaises en teck massif affichent des rondeurs organiques inhabituelles pour ce matériau et une surface mate et soyeuse, dans un esprit naturel sensuel.

Chez Ethimo toujours, la collection Costes est réinterprétée dans une version foncée du teck (teintée en brun chocolaté). Déclinée sur chilienne et fauteuil, cette nuance inspirée des codes chics des bois sombre et son design sobre et élégant en font  un produit très outdoor/indoor.

Issue de la collaboration entre Jasper Morrison et Wataru Kumano, la collection « Stool » met en valeur le bois clair du Hinoki (cyprès japonais) issu d’une forêt protégée. C’est pour fêter les 10 ans de l’association de protection forestière More Trees, fondée par le musicien Ryuichi Sakamoto, que cette collaboration a été initiée et donne forme au concept initial de More Trees : relier la ville et la forêt. Les objets livrés à plat et déclinés en 3 formats, du tabouret au banc, évoquent une beauté méditative et un quotidien serein.

Transparences vibrantes

Après les versions facettées façon cristal ou celles en verre armé, matière détournée de l’architecture sur le mobilier, le verre se travaille cannelé, dans des textures plus délicates, en version design chez Fest Amsterdam ou plus organique chez Eno Studio. Particulièrement représentés dans les vases et les objets décoratifs, ces rythmes souples ou réguliers s’inspirent de plissés textiles ou structures végétales.

Autre sophistication avec des versions en coloris fumés, présentes dans les  nouvelles collections de verre borosilicate de Tom Dixon ou de verre soufflé de SkLO, un esprit énigmatique comme voilé d’un filtre mystérieux, amorcé dans le thème Penthouse Fiction du cahier Environnement Hiver 18-19.

Métal précieux

Nouveau venu parmi les métaux en vogue, l’argent s’affiche fonctionnel dans le culinaire haut de gamme. La poêle KNpot de KNIndustrie utilise les propriétés hypoallergéniques, anti-oxydantes et antibactériennes de ce matériau pour un revêtement en ions d’argent. La marque italienne San Lorenzo, avec la collection Pan 999 dessinée par Tobia Scarpa, expose une gamme de poêles et sauteuses au design épuré en acier et argent véritable pour l’intérieur. Destinée à des cuissons basse température, ces produits visent à préserver les propriétés organoleptiques et les valeurs nutritives des aliments. L’ «orfèvrerie» migre de la table à la cuisine !

Textures chinées décoratives

Les aspects faux unis perdurent et se multiplient, devenant des incontournables des collections tant textiles que d’objets.

Criolla, la nouvelle marque de vaisselle émaillée en provenance de Colombie, décline ses contenants avec un mouchetis « néo-dripping » sur des nuances acidulées. Le céramiste Ismaël Carré crée de nouveaux effets « marbrés » en jouant avec les coulures d’émail pour des effets aléatoires très maitrisés.

C’est avec la marquetterie de paille que Valérie Colas des Francs conçoit des surfaces aux rythmes naturels et subtilement irréguliers pour des paravents et du petit mobilier. Après le béton, la marque chinoise Bentu présentait sa nouvelle collection « Terrazzo Series », des plateaux de tables en terrazzo colorés réalisés à partir de restes de démolition, dans une démarche conjuguant recyclage et innovation.

DEUX GRANDS COURANTS nous ont interpellé cette saison 

LUXE ET SAVOIR-FAIRE

En parallèle à l’esprit du Créateur de l’année, le décorateur Tristan Auer, qui réalise avec des artisans d’art des matières d’exception et des objets raffinés pour ses chantiers prestigieux, nos coup de coeur cette saison rassemblent plusieurs exposants qui conjuguent avec brio, luxe et savoir-faire.

Le patrimoine artisanal et ses techniques revisitées de manière contemporaine, le sur-mesure et la volonté de personnalisation donnent naissance à des produits et des matières sublimes, qui distillent une nouvelle idée du luxe plus pérenne et plus émotionnelle.

À la croisée de la science et du design, la marque Sericyne a développé une technique spécifique pour faire tisser la soie, directement par les insectes qui la produise, sur des formes en 2 ou 3D. C’est la séricine, une colle naturelle composante de la soie et habituellement supprimée du textile, qui est utilisée pour obtenir ces versions résistantes et en volume. Des décors peuvent aussi être réalisés en insérant des morceaux de tissu coloré pendant le travail de « création » de ce non-tissé par les vers à soie.

Importateurs et éditeurs des tissus rares en fibres naturelles, Forweavers exposait un textile tissé-main, avec des rayures mates et brillantes, un effet obtenu par l’utilisation de deux types de soie différentes. Dans la collection on peut également découvrir des tissus classés Unesco, en chanvre, ortie japonaise et ramie coréenne.

Depuis 2014 la marque Sejauh Mata Memandang travaille avec des artisans indonésiens pour créer des textiles et des objets ancrés dans les savoir-faire locaux mais avec une sensibilité contemporaine. Décors batik ou ikat, rebrodés ou perlés, dans des gammes de coloris indigo, rouge lavé ou jaune safran.

Avec la baseline « the deluxe of past & present », Rug’Society crée des collections de tapis spectaculaires, de véritables œuvres d’art en soie ou laine, réalisés au Portugal. Pour les projets résidentiels ou contract, il est possible de personnaliser son tapis en choisissant le motif dans la vaste gamme de décors et en optant pour les coloris et dimensions de son choix.

Soufflés bouche et réalisés selon des techniques ancestrales en Bohême, les verres de la marque hollandaise Teruska Historical glass ressuscitent carafes, verres à pied ou vases authentiques du 16  & 17e siècles, ou des modèles qui s’en inspirent.

Fondée dans les années 1920 au Japon, la manufacture Koyo Seiga produit des tuiles fumées selon la technique du « Ibushi » (fumage). Ce procédé combine cuisson en oxydation puis en réduction, pour développer une couche de carbone à la surface des produits, une finition à la belle couleur argent fumé, qui augmente en outre leur résistance au vent et à la neige. Carreaux et rectangles minimalistes ont été conçus à destination des architectes contemporains pour la réalisation de mosaïques sols ou murs.

LIFESTYLE CONNECTION

L’évolution des styles de vie génère de nouvelles familles de produits, des hybrides entre univers déco et accessoires de mode, qui trouvent leur place dans les concept-stores et les nouveaux univers retail.

Vélo arty : avec la collection « Habit de vélo », la marque Remember facilite la customisation et incite à varier le look de sa bicyclette suivant la saison, grâce à des rouleaux de films adhésifs colorés et imprimés.

Sneakers immaculés : la tendance actuelle à la blancheur pour les chaussures, nécessite de nouvelles solutions pour conserver un look irréprochable ! Consciente de l’enjeu, la marque Men’s Society a développé après le « sneaker cleaning kit », un « nano sneaker protector » et des lingettes spéciales « ultra sneaker wipes » !

Café expérience : les designers coréens de Podium Lab ont conçu un coffret dégustation pour connaisseurs, réalisé en bois découpé laser, qui peut se reconvertir en enceinte en y glissant un téléphone mobile, une fois le contenu utilisé. Le Podium Coffee Omni propose des dosettes de cafés premium dans des éprouvettes scellées sous vide ainsi que des filtres et cônes de sucre. ‘Scientific + Designtific Coffee’ tel se veut ce nouveau produit qui a reçu un Red Dot Award et un Compas D’Or internationnal.

Vague vegan oblige : les fabricants de petit électroménager élargissent leurs gammes pour répondre aux nouvelles habitudes alimentaires. Après l’extracteur de jus, le Milxxer de Riviera & Bar permet dorénavant de préparer à la maison lait de céréales et d’oléagineux, pour remédier aux allergies grandissantes au lactose de nombreux consommateurs. Cet appareil permet en outre de préparer soupes, nourriture pour bébés, smoothies ou compotes.