Creating
Future

Future
Singularities

  • Partager sur
Feb 22, 2017Julie Dao Duy

Les 8 & 9 février 2017, la deuxième édition du salon Makeup In Los Angeles a connu une fréquentation en hausse, avec des exposants référents et de nombreuses conférences et tables rondes. Décryptage par Pierre Bisseuil, directeur de recherche chez Peclers.

Salon B to B spécialisé dans les métiers du maquillage, Makeup In regroupe façonniers, formulateurs, fabricants d’applicateurs et de packs. Avec 5 rendez-vous annuels (Paris, Séoul, NYC, Sao Paulo et Los Angeles), ce salon itinérant rassemble tout au long de l’année les acteurs internationaux et régionaux du secteur, donnant un bon aperçu de la santé et des caractéristiques de chaque marché local.

Avec plus de 1650 visiteurs sur deux jours, cette seconde édition a remporté un vif succès tout en mettant en avant la vitalité du marché du maquillage de la « West Coast ». Avec son offre alternative naturelle et ses talents pour l’innovation marketing, la Californie voit sa notoriété exploser dans le monde de la beauté.
Les rencontres entre professionnels étaient animées autour des stands des 60 exposants, originaires principalement de Corée, Chine, France, Allemagne, Italie et USA avec, en parallèle, de multiples conférences et tables rondes dont PeclersParis faisait partie…

DAY 1

-« Les nouvelles influences de la Californie et leur impact sur le secteur de la beauté » (The new influences from California & their impact on Beauty) avec notamment l’intervention d’Anastasia Soare, fondatrice d’Anastasia Beverly Hills, au sujet du succès époustouflant de sa marque, suivi d’une conférence sur le nouveau visage du retail californien.

-« La beauté à l’ère du digital et de l’avènement des réseaux sociaux » (Beauty at the digital age and the rise of Social Media. The power of influencers and the rise of SM). De nombreux sujets ont été abordés, montrant l’importance de Youtube dans la communication des marques et la complexité des interactions entre les nouveaux influenceurs, les réseaux sociaux et les marques.

-PeclersParis, en compagnie de Leila Rochet (Cosmetics Inspiration et Creation), a mis en avant « l’impact des nouvelles valeurs des Millennials sur la beauté et la féminité » (Millennials, the implication on femininity and beauty). Les six valeurs clés de cette génération (addiction à soi, fluidité identitaire, recherche de vérité, engagement écologique, disruption des normes et quête de praticité d’usage) étaient illustrées par des innovations récentes sur les marchés du maquillage et de la beauté.

-« Le sain est la nouvelle jeunesse ; comment le style de vie axé sur la santé influence le futur de la beauté » (Healthy is the new young; how the healthy lifestyle is influencing the beauty industry and what’s next?), reflétait la vitalité de l’offre alternative « naturelle » sur la West Coast en présentant l’expérience singulière de trois marques indépendantes et émergentes: Kosas, Rituel de Fille, Ilia.

DAY 2

Le dernier jour du salon était consacré à l’aspect technique du maquillage, avec une série de conférences et d’ateliers autour de l’innovation liée à la formulation, au packaging et aux applicateurs.

Le salon Makeup In apparait aujourd’hui comme un moment privilégié pour faire le point sur l’expertise maquillage, rencontrer les intervenants clés du business et détecter les tendances majeures (à la fois techniques et marketing) tant au niveau local qu’international. Un salon que Peclersparis ne manquera pas de suivre dans l’avenir.