Creating
Future

Future
Singularities

  • Partager sur
Sep 22, 2015

Cette saison, MILANO UNICA change de nom pour MILANO UNICA WORLD, de direction artistique et d’habit : des stands et décors tout en noir chic, ainsi qu’une nouvelle façon de mettre en scène les matières très riches de cette saison.
Autre nouveauté : à coté du JAPAN OBSERVATORY (47 exposants), création du KOREA OBSERVATORY avec 10 exposants surtout spécialisés en tissus techniques et sport.

LE FORUM

Plus grand, plus spacieux et plus sobre, de nouveau replacé au milieu des exposants du 1er étage.

Les 4 grands thèmes de la saison définis par STEPHANO FADDA :

FOLK LAND
Inspiration nature et folklores d’Amérique latine, ambiance chaleureuse autour des roux, des bruns, beiges et indigos, avec une mise en avant de la simplicité, de l’esprit artisanal et de l’Arte Povera.

ARTIC TALE
Ambiance nordique en couleurs pales, naturelles et pastels tendres, inspiration contes de fée, nature et futur version romantique.

GRAPHIC WAVE
Place au modernisme en noir et blanc graphiques, bleus et rouges signalétiques, gris techno inspirés des technologies 3-D et du monde digital.

PLAY ROOM
Le jeu comme source d’inspiration : jeux vintage et jeux vidéo d’aujourd’hui, vifs « plastiques » rouge et orange, jaune citron, violet et turquoise….

POINTS FORTS

Les grands courants de fond se confirment, l’influence du sport, de l’outdoor  et de l’esprit masculin sont dans toutes les collections.
Nouveau : l’émergence d’un esprit plus sobre dans l’ensemble, moins ostentatoire, plus subtil et « facile » en apparence, plus « moderniste » et design.
Parallèlement, le naturel et la douceur sont omniprésents avec entre autres le retour des velours.

– Les tissus contrecollés et doubles-faces contrastés : laineux d’un coté et tech’ de l’autre dans un esprit softshell.

– Beaucoup de spacer et de foams, cette fois-ci enrichis : laminés, imprimés, adoucis par des flocages et autres effets de surfaces.

– Les aspects denim, déclinés en draperies, en velours, en lainages, en maille, dans un esprit tailleur ville.

– Grand retour de la flanelle grise masculine, dans tous les poids, surtout féminisée, légère et épaisse.

– La laine cardée en vedette, poids manteau, dans un esprit british : carreaux couverture bouillis ou tweedés, damiers bicolores et clans XL.

– Les tissages rustiques « faits main », d’esprit artisanal, tissages lâches, carreaux patchwork, gros nattés et tissages d’esprit lirette.

– Les lainages pelucheux et poilus, bouclés et tweedés et les ratines grossières.

– Les fausses fourrures, au naturel d’une part, poils longs et sauvages, en couleurs suaves d’autre part, ultra douces, aux effets de surface blanchis.

– Les velours et aspects veloutés avec un focus particulier sur les floqués, sur tissus sport, sur flanelles, sur résilles et dentelles, sur soieries…

– Les suèdes et « faux daims », simples ou contre collés, ajourés laser, emboutis ou métallisés.

– Les motifs géométriques effet 3-D, imprimés, jacquards, matelassés, et plus nouveaux en dentelles et guipures.

– Focus sur les mailles fluides, jerseys et interlocks plombants et soyeux ultra féminins.

– Les broderies esprit folk.

– Les motifs brouillés et faux-unis masculins.

COUPS DE COEUR

– Les floqués de FRIZZA (coupe vent sport) et EUSEBIO (résille).
– Les mailles flanellisées de JACKYTEX.
– Les taffetas sport imprimés de motifs géométriques de MAJOCCHI.
– Les spacers laminés de PAKA et de SERIKOS.
– Les doubles-faces contrastés en couleurs et en matières de LANIFICIO VALLEMBROSO, BRITISH MILLERAIN, FRIZZA.
– Les gros damiers rouges et écrus, laineux et brossés de PONTETORTO.
– La mousseline animée de rubans de papier de UNI TEXTILE.
– La grosse ratine orange de LANIFICIO BISENTINO.