Creating
Future

Future
Singularities

  • Partager sur
Sep 29, 2016Rémi Le Masson

PV Cuir s’est orienté vers des essentiels de collection. Beaucoup de cuirs simples, tannés, grenés, suédés, des expressions de fantaisie discrète (vernis, fourrures), mais moins de décors. L’accent a été mis sur les gammes couleurs, riches et intenses, développant des coloris habituellement présentés uniquement sur color card. On remarque comme une omniprésence des roses, orange, aubergine et émeraude turquoisé.

A contrario Lineapelle, a joué la carte de la fantaisie, entre métallisés très présents cette saison, imprimés et emboutis, ou effets plus surprenants. Le salon milanais était un excellent complément à l’esprit sage de Paris.

LES TENDANCES COULEUR :

Rose

Souvent absent des gammes présentées lors des salons, le rose opère un retour en force dans les collections des tanneurs. Du layette au fuchsia, ces coloris à la fois luxe et casual se confirment. En rose pivoine chez Liderderi, poudré chez Inpelsa, sur fourrure chez Cetinka, en fuchsia puissant et en vernis léger chez Pellegrini, bubble-gum chez Benericetti et jusqu’au pur layette chez Futura Leather.

Bleu turquoise

Du plus grisé au plus saturé, les bleus et turquoise se jouent sur toutes les matières et dans tous les effets. Toujours en coloris intenses – presque Klein en paillettes chez Yadel, du denim brut au bleach chez Hanada.

Vert sapin

Du vert forestier aux gammes presque émeraude, le vert devient une alternative évidente aux noirs et autres coloris naturels, retrouvé aussi en lychen sur les forums de tendance. Turquoisé chez Bello, forestier chez Inpelsa, émeraude métallisé chez Sofic, vert gazon chez Pellami.

Brun naturel

L’importance des peaux naturelles se confirme en couleur avec la présence de bruns, fauves, et ocrés allant jusqu’aux beiges terreux. Métallisés chez Il Cigno, bruts chez Sofic, boisés chez Mader, effets vieillis chez Futura, ocrés chez Bello.

Aubergine

Le bordeaux se mue en aubergine allant du violet franc jusqu’au faux brun très profond et s’exploite en faux noir dans une version plus féminine. Sur cuir glacé et profond chez Liderderi, très violet chez Bello, presque brun chez Futura, sur cuir casual chez Sofic, sur poulain chez Arpel.

LES POINTS FORTS MATIERE :

Métallisé :

Retour de la fantaisie par les métallisés, plus francs et colorés que les saisons précédentes qui étaient plus axées sur des métaux précieux. L’influence Studio 54 et un besoin de débrider l’accessoire devient une évidence après une domination des cuirs de reptiles. Les effets métalliques s’imposent comme la fantaisie de la saison. A motifs chez Yadel, texturé chez Il Cigno, craquelé et patiné chez Dileather, pailleté chez Fedi.

Fourrure intense

La fourrure se renouvelle grâce à des créateurs comme Kenzo et Diesel qui n’hésitent pas à la traiter dans un langage plus casual street et en couleur. On la retrouve très rouge chez Arpel, douce et tendre chez Centari, et dans de nombreuses déclinaisons de poils et couleurs chez Ensari.

Veau extra-velours

Les peaux douces continuent sur la lancée de la saison précédente dans un registre plus naturel, toujours dans l’esprit 70’s de l’hiver dernier. Classique et coloré chez Cetinka, presque croûte chez Corapel ou duveteux chez Inpelsa.

EFFETS : WHAT’S NEW ?

Camouflage

Le motif camouflage, incontournable de la saison, s’exploite sur toutes les surfaces et styles de traitements : futuriste, outdoor, graphique et coloré, en embouti ou peint … Métallisé chez Benericetti, strié chez Ecopell, très fantaisie chez Pellegrini, sur croûte chez Mader.

Emboutis

Les reliefés se jouent plus élégants en fleuris chez Futura ou plus nouveau sur poulain chez Arpel et chez Bema style.

Bicolores

On retrouve les contrecollés bicolores à la fois en contrastes couleurs mais aussi en contrastes matières. Strié chez Conceria New Entry, métal et suède chez Dileather, gris et noir chez Inpelsa, chez Altin Ok en jersey et suede ; saturé chez Liderderi.

Géométriques

Les petits géométriques très graphiques font leur apparition dans un esprit 70’s, chez Pellami en multico et effet nacré, noir et blanc graphique et cinétique chez Amaltea.

 

NOS COUPS DE CŒURS :

Benericetti / « reflective leather »

Une application ultra tech sur cuir : les particules réflectives, habituellement réservées aux tissus techniques viennent ici donner une dimension presque « fake ». Traitées simplement en all-over ou avec motif, l’effet est surprenant.

Pelligrini / Grené plastifié graphique

Un reptile en trompe-l’œil grâce à un ingénieux mélange de cuir craquelé et de pois graphiques sur tissu lamé.

Il Cigno / Composite multico

La maison spécialiste des vernis propose un effet « granit » aux couches multicolores, dans un esprit Memphis.

Cetinkaya / cuir fumé

Sur base veau-velours, un effet fumé ou délavé qui donne une impression de froissé aux cuirs.