Creating
Future

Future
Singularities

  • Partager sur
Mar 09, 2016Rémi Le Masson

Les points fort couleurs :

Par Dinah Sultan

Coup de feu sur les rouges et leurs déclinaisons orangées, très vifs et intenses allant du coquelicot au vermillon, jusqu’à l’orange pur.

Les bleus continuent dans des coloris plus francs, plus denses et concentrés, bleus roy, Klein, ultra-indigo viennent booster les gammes.

Les métallisés froids s’imposent et donnent au « bling » des nuances plus sophistiquées, moins évidentes : argent aluminium, champagne blanchi, rosé clair, cuivre allégé, toutes les tonalités se jouent sur tous les effets de surface.

Les noirs couture, très intenses et profonds.

Les nudes et cuir naturels continuent leur évolution vers des tonalités plus cosmétiques proche des blush, poudres et terracotta. Ils renouvellent les essentiels de collection.

Les matières :

Les emboutis façon tissage en 3D pour des effets trompe-l’œil : épais tissé (chez Murder), tressé macramé (chez Rusan).

 

Les métallisés doux, sur des cuirs imparfaits, fripés, froissés (chez SICERP), comme des gouttes de mercure (chez RUSAN), comme un aluminium (chez MCCLOLS), ou à peine griffé (chez NUOVA OVERLORD).

Des texturés proches du plastique, en micro-emboutis (chez DRILLCOCO), façon tôle (chez CONCERIA GAIERA GIOVANNI).

Les animations :

Du micro-motif tendre en embellissement : comme des nuages serpentins (chez Tannerie Lauret), ou en poids reliefés (chez SICERP).

 

Des effets salis comme des tie and dye (chez Egedamla et COLOMER), ou presque oxydés (chez STELLA), ou simplement usés (chez TANNERIE LAURET), surteintés (chez MCCLOLS).

Nos coups de coeur :

Le cuir plissé et laminé or rose en impression serpent de chez CONCERIA VIGNOLA.

Le cuir laminé de papier recyclé chez MCCLOLS.

Les croûtes léopard ultra-fantaisie de RUSAN.

Le cuir poudré, très cosmétique de chez COLOMER.