Creating
Future

Future
Singularities

  • Partager sur
Sep 26, 2017Julie Dao Duy

Le salon Première Vision a ouvert ses portes du 19 au 21 septembre, au Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte.

Avec une nouvelle signature, « Cloud of Fashion », illustrée par le photographe Bence Bakonyi, et plus de1960 exposants présents (soit une croissance de +3% par rapport à septembre 2016), le salon a une nouvelle fois fait preuve de son dynamisme et de sa créativité.

Moins bling et opulente que les saisons passées, cette édition se démarque par une certaine sagesse, une envie de réconfort et de douceur féminine. Avec en vedette, le développement durable et les matières écologiques !

ZOOM SUR L’ÉCOLOGIE

On constate cette saison un véritable boom des fibres recyclées synthétiques, PA et PES, issues de déchets industriels, plastiques de l’océan, filets de pêche… et aussi naturelles, CO et denims, particulièrement développées chez les fabricants de tissus sport comme JU JIE MICROFIBERS, CONCORDIA ,  SCHOELLER, PHILEA mailles mais aussi dentelles, CATLAND, FANTASIE TRICOT, A. SAMPAIO & FILHOS, TINTEX, VILARTEX, EUSEBIO, BRUGNOLI, BOOS TEXTILE , YU YUANG TEXTILE, ILLUNA, CELEB

A noter du côté des fibres cellulosiques écologiques :

L’acétate biodégradable de Inaxa chez Vilartex

NEW ! Le viscose ECOVERO™ de Lenzing (éco-process en circuit fermé, traçable et identifiable, issu de forêts de hêtres raisonnées)

– KYORENE®, fibres et fils en oxyde de graphène aux nombreuses propriétés : antibactériennes, anti-odeur, protection UV, régulation thermiques, action thérapeutique des infra-rouges, anti-mites et insectes…

LES FOCUS DE LA SAISON

– Une fluidité de plus en plus sensuelle, avec des satins et crêpes en tête (PES, VI, SOIE …).

– Les matières douillettes et ultra-light : gros lainages mohair, fausses fourrures, mailles ultra-grattées et gonflantes esprit robe de chambre.

– Dans cet esprit d’extrême légèreté chaleureuse, coup de cœur pour une nouvelle ouatine en vrai duvet et polyester, facile à confectionner, pour du sportswear et citywear : THINDOWN.

– Le velours et les aspects veloutés, surtout les gros velours côtelés lavés, bleachés au look déjà porté. Et pour imiter le velours, les flocages se déclinent sur toutes les matières même sur les techniques sport, unis ras ou ornementaux.

Extravagance des fausses fourrures à poils longs bicolores, multicolores. Et, plus nouveau, en version acidulée : orange ou jaune citron !

Raz de marée de carreaux esprit château de Balmoral sur coton shirting, draperies, lainages cardés, soieries…. plus nouveau, les carreaux sur taffetas sport

L’esprit historique s’accentue, les jacquards tapisserie se confirment, grandes fleurs d’ameublement, riches, sombres, opulentes, chaleureuses, avec encore des effets de fils « lancé-découpé »

Des grandes fleurs aussi en impression, arty, rétro sur fonds foncés, boudoir, exotiques, naturalistes, plus souvent dessinées que digitalisées, presque toujours sur des bases fluides, satins, crêpes et pannes de velours pour robes et blouses

– La modernité se traduit par des micro-dessins vibrants, pixellisés

– Focus sur les imprimés animaliers : coup de cœur pour un imprimé surréaliste « pingouins et tasses de thé »

– Lumières et couleurs : les finissages, les enductions, laminations et fils métalliques se font plus discrets, plus colorés et changeants comme les motifs réfléchissants ou unis « rainbow reflective », notre coup de cœur.

Les enductions thermosensibles et changeantes confirment cette envie de couleurs modulables.

– Les métallisés (une tendance de fond) évoluent vers plus de préciosité et de subtilité. Ils sont moins brillants, plus satinés sur des soieries et sur des techniques sport. Or, platine & cuivre s’adoucissent. Fer blanc, acier, argent, mi-mats version tech’ et industriel.

– Toujours en tendance de fond, les contrecollés d’esprit sport évoluent vers plus de douceur et d’aspect chaleureux, plus citadins et moins « tech ».

– Des tissus poids veste et tailleur de plus en plus denses et chics, gabardines en CO/ W, double satins raides en PES, satins de Co lourds …

 

PV Awards

Cette 9ème édition des PV Awards était présidée par John Malkovitch, invité de marque passionné par le textile. Dans une courte vidéo il rend hommage à ces métiers et savoir-faire, selon lui à l’origine de la création dans la mode !

Parmi les gagnants, les favoris de PeclersParis :

–       Schoeller et son néo soft-shell ultra-fin, ultra-smart

–       Leathertex pour son contre-collé haute fantaisie

–       Nova Kaeru pour son cuir de poisson à très grandes écailles Piraruku, un des plus gros poissons d’eau douce du monde.

COUP DE CŒUR POUR VANESSA SCHINDLER

En avril dernier, Vanessa Schindler remportait le Grand Prix du Jury Première Vision 2017 au 32ème Festival de Mode et de Photographie à Hyères. Pour Première Vision, la jeune Suisse de 29 ans a présenté une exposition inédite de ses créations.

Les silhouettes de sa collection (Urethane Pool, chapitre 2), jouent avec les contrastes de matières, de l’uréthane moulé de ses propres mains aux tissus somptueux ou plus basiques.

Un hommage au textile et aux savoir-faire des exposants de Première Vision Paris !