Creating
Future

Future
Singularities

  • Partager sur
Aug 03, 2018Julie Dao Duy

Quelques chiffres…

Aux États-Unis, le bureau d’études comScore a publié son « État des lieux de l’usage mobile en 2017 ». En moyenne, les Américains passeraient 2,3 heures par jour sur leur mobile, un temps qui augmente chez les 18-24 ans, passant à 3,2 heures en moyenne. En France, Médiamétrie a publié son rapport mensuel sur l’Audience Internet Globale : l’ensemble de la population française passerait quant à elle une moyenne de 33 minutes sur ordinateur et de 42 minutes sur mobile par jour.

 

Globalement, que ce soit en France ou de l’autre côté de l’Atlantique, c’est bien le smartphone qui décroche l’épingle du jeu, loin devant l’ordinateur. Aux Etats-Unis, le mobile représente les deux tiers du « temps digital ». Les jeunes passeraient même moins d’un quart de leur temps digital sur leur ordinateur.

 

Et sans surprise, ce sont bien les applications de divertissement et de communication (réseaux sociaux et messagerie instantanée) qui représentent plus de deux tiers de ce temps passé sur écrans mobiles.

Conscientes de l’importance du smartphone comme canal de communication privilégié avec le consommateur, les marques doivent désormais compter sur ces nouveaux formats version « poche » et inventer en conséquence le storytelling de demain. Pour y parvenir, dressons un état des lieux des dernières innovations en date, dont certaines révolutionnent complètement la façon de « raconter des histoires ». 

 

Si les faits de société m’étaient contés…

Inspiré par le succès retentissant de Netflix, le secteur mobile s’est lui aussi doté de plateformes en ligne mettant à la disposition des internautes un menu composé de podcast/séries audio ou vidéos disponibles. Spécialement adapté au smartphone, le podcast s’est en effet rapidement imposé comme un nouveau format de choix, largement adopté par les journalistes, chaînes de radio et même de télévision. Support privilégié pour les documentaires, interviews ou billets d’humeur, le podcast prend désormais une autre dimension et décide de raconter de « vraies » histoires. 

 

En France, Louie Media est le dernier studio en date, lancé par Charlotte Pudlowski et Mélissa Bounoua. Ces deux journalistes ont été nourries à des modèles américains inventifs qui placent l’histoire et l’intrigue au cœur de leur modèle, comme par exemple le studio This Is America, qui se définit comme suit :

 

 » Nous faisons principalement du journalisme, mais un type de journalisme qui se construit autour d’une intrigue. En d’autre termes, nous racontons des histoires ! Nous nous concentrons sur les personnages, les moments drôles et d’émotions, les renversements de situation…comme des mini-films, mais pour la radio. »

À l’image de Netflix qui produit ses propres séries et films, ces plateformes ne se contentent pas de diffuser du contenu, elles décident aussi de le créer. Et que ce soit sur Binge Audio, Arte Radio, Box Sons ou encore Slate Podcast, la tendance est au contenu narratif. Immersion au plus près des personnages, scènes quasi-scénarisées, le podcast s’inspire des techniques de narration classiques pour toucher l’auditeur et le sensibiliser à de vrais problèmes de société. Une façon de faire du journalisme « storytellé ».

 

Une question de temps

 

Qu’ils soient sous format vidéo, audio ou écrit, les nouveaux récits s’adaptent à nos vies pressées. Il ne s’agit plus de passer une heure ou deux à dévorer un livre ou une série, mais plutôt de profiter des quelques tranches de 5 à 10 min disponibles dans notre quotidien. 

Qu’en est-il de la lecture ? Car l’un des arguments souvent mis en avant par les détracteurs des smartphones, est bien celui-ci : les jeunes lisent moins car passent trop de temps sur leurs écrans ! Selon Vincent Monadé, Président du Centre National Français du Livre, c’est tout le contraire. Les jeunes générations passent environ 5h à lire par semaine et considèrent la lecture comme un vrai loisir. Ils ont seulement une approche plus « modernisée » de celle-ci, switchant du livre de poche au livre audio ou encore au livre numérique, sans distinction.

C’est bien pour s’adapter à ces nouveaux modes de lecture qu’est né Microfiction Mondays. 

 

Lancé en juillet par la maison d’édition américaine Serial Box, l’initiative a de quoi faire parler d’elle. Cette application envoie à ses abonnés une push notification tous les lundi, de 150 caractères, qui se révèle être une mini-histoire à part entière.

Ce format miniature, notamment inspiré par certains comptes Twitter (comme Very Short Stories), se spécialise dans une écriture efficace, humoristique et tranchante. Serial Box s’était déjà fait connaître du public en proposant des romans en ligne, publiés épisodes par épisodes, à l’image des séries TV. Composée d’un « writers’ pool » (groupe d’écrivains), l’équipe composait le récit en temps réel, adaptant l’intrigue en fonction des réactions et commentaires des lecteurs.

Amour, amitié, identité, sexe…et smartphone

C’est ce format idéal qui ajuste récit vs temps, que recherchent aussi des plateformes de streaming comme Blackpills. Conçues spécialement pour le format smartphone, les séries vidéo se découpent alors en épisodes d’une dizaine de minutes. 

Mini-séries purement fictionnelles ou véritables série-documentaires, Blackpills cible une jeune génération la tête penchée sur son smartphone. La dernière en date, New Gen, s’intéresse à l’intimité des jeunes drag queen de Paris. Épisode après épisode, la caméra filme en plan serré leurs soirées, leurs états d’âme, leur incroyable double-identité. La saison 2, qui vient de sortir, dresse quant à elle le portrait de jeunes sportifs, la tête pleine de rêves, de médailles et de gloire.

 

Dans un autre genre, tout aussi cher aux 15-25 ans, la série de Canal + intitulée CALLS a quant à elle complètement réinventé le concept de la série-fiction d’épouvante. Sur écran noir, épisodes après épisodes, on écoute les conversations enregistrées entre différents personnages, dans des situations complexes, voire terrifiantes. 12 minutes qui maintiennent en haleine et qui réveillent l’imagination, à écouter n’importe où, n’importe quand.

 Et la romance dans tout ça ? Loin d’avoir été oubliée, elle devient même l’objet d’un business florissant sur smartphone.

Très populaires au Japon, les Otome games arrivent en effet progressivement en Europe, touchant un public croissant de jeunes filles. Créés dans les années 90, ces jeux de rôles sur mobile émoustillent la gente féminine. L’intrigue est simple, les personnages stéréotypés et les répliques parfois érotiques.

 

Des jeux à l’eau de rose qui permettent à ces jeunes femmes de s’inventer une histoire d’amour (avec un supérieur, un collègue ou encore une star de télé…)…sans quitter des yeux leur smartphone. Et lorsqu’elles sortent de l’application, celle-ci leur envoie même des sms (sous le nom de leur faux prétendant), pour les ramener dans le jeu. Une façon en quelque sorte de réinventer à l’ère digitale ces fameux « livres dont vous êtes le héros », lancés dans les années 80, qui proposaient des dénouements différents, en fonction des choix du lecteur.

« Nous créons des jeux immersifs, avec des univers qui se chevauchent et des intrigues qui s’entremêlent. C’est un divertissement, un nouveau format de livre et chacune de nos histoires représente un livre de 900 pages ». Interviewée par le magazine L’ADN, Claire Zamora est la co-fondatrice et directrice artistique du  Studio1492, spécialisé dans les Otome Games.

Un véritable enjeu pour les marques

Il est devenu incontournable pour les marques d’adapter leur communication et leur discours à ces nouveaux formats pour toucher un public toujours plus connecté et dépendant de son téléphone.  

Et les premières initiatives voient déjà le jour ! C’est le cas des InterContinental Hôtels qui collaborent avec Audible (bibliothèque de livres audio d’Amazon) pour la création de Stories of The InterContinental Life(Histoires de vie à l’InterContinental).

 

Les clients de la célèbre chaîne hôtelière bénéficient désormais d’un accès libre à une bibliothèque de podcasts et livres audio, rigoureusement sélectionnés en fonction de leur destination. Une jolie façon de séduire ses clients avec un service ultra-ciblé et de revendiquer son ancrage dans la modernité.

 

 

 

Vous souhaitez en savoir plus sur un accompagnement personnalisé, contactez charlotte.delobelle@peclersparis.com