Creating
Future

Future
Singularities

  • Partager sur
Feb 16, 2017Julie Dao Duy

Par Elen Pouhaër & Alexandre Fléveau

Le 10 février, à New York, Raf Simons a présenté sa toute première collection pour Calvin Klein en rendant hommage à la richesse et à la diversité des Etats-Unis.

 

Après avoir collaboré avec Jil Sander puis Dior jusqu’en octobre 2015, le designer anversois est désormais à la tête des collections Calvin Klein et CK Jeans.
Depuis ses débuts, Raf Simons mixe avec brio son univers, doté d’une identité visuelle forte, à celui des maisons avec lesquelles il a collaboré, y compris Dior, l’une des marques françaises les plus glamour, ostentatoires et baroques. Avec la griffe américaine iconique Calvin Klein, connue pour son esthétique minimale, presque monacale, le designer opère aujourd’hui un nouveau virage à 180 degrés.

Pour cette première collection automne-hiver 2017-2018, Raf Simons update la marque notamment au travers d’un jeu graphique et d’un travail autour des couleurs franches et primaires.

En parallèle, le designer a imaginé une nouvelle identité visuelle et deux campagnes qui s’éloignent des codes habituellement utilisés par la marque. « American Classics », shootée par Willy Vandeperre et mise en scène par Olivier Rizzo, mêle la passion du designer pour l’art contemporain aux modèles iconiques de la marque. Sur Instagram, Simons déclare : « Il s’agit d’une ode aux sous-vêtements et jeans Calvin Klein ; reconnaître leur statut pop et les mettre en scène dans le monde de l’art »

Avec « Calvin Klein by Appointment », Simons va plus loin en proposant une nouvelle ligne de vêtements et d’accessoires sur-mesure (disponible à partir du 1er avril 2017). Surfant sur la vague des produits personnalisés, le designer imagine une nouvelle vision du luxe, plus accessible. La campagne publicitaire met en scène Millie Bobby Brown, jeune actrice de la série Stranger Things, ou les mannequins Abbey Lee Kershaw et Lineisy Montero aux côtés d’anonymes en hommage à la mode et à la femme américaine qu’elle soit célèbre ou non.

Depuis le départ de son fondateur en 2003, Calvin Klein avait multiplié les lignes et les positionnements. La nouvelle image qui se dessine peu à peu semble faire fusionner collections de prêt-à-porter et CK Jeans pour créer un univers global et cohérent. Sur le catwalk, des total looks denim font directement écho aux jeans iconiques tandis que des tops seconde peau transparents évoquent les célèbres campagnes underwear de la griffe dans les années 90, affichant Kate Moss dénudée et sous-vêtements logotés.

Enregistrer