Creating
Future

Future
Singularities

  • Partager sur
Feb 17, 2015Rémi Le Masson

LES EVOLUTIONS DE STYLES SUR LE SALON

CHARME SIMPLIFIE

Le Charme se simplifie et devient moins romantique et précieux, s’inspirant des décors et des textures des cultures d’ailleurs. Une évolution peut être sous l’influence des marques danoises, de plus en plus présentes et qui proposent des versions de l’authentique revisitées et plus séduisantes.

 

CHIC POUR TOUS !

Le Chic s’immisce dans tous les univers, des finitions métallisées ou miroitantes sur les accessoires déco, aux matières sophistiquées pour le textile. Du classique à l’industriel, du design à l’ethnique, le luxe inspire.

LES POINTS FORTS COULEURS

Les roses « explosent »:

On les retrouve du mobilier au textile, jusqu’à l’outdoor (Bacsac, D&M Dépôt) ou le bureau. Une palette en majorité autour des corail et roses fanés, complétée de rose peau ou d’éclats fluo pour velours, lainage, fourrure, céramique, béton (Louise Roe, Bosc, Cinna, Ligne Roset, Hârto, Petit Pan)

Les jaunes s’éclaircissent :

Des tons canari clair s’amorcent et complètent la gamme des jaunes curry, moutarde, caramel et citron toujours présents, sur lin, velours, verre, métal laqué (De la Espada, Norman Copenhagen, Linum, Dome déco, Broste Copenhagen, Alki)

Les bleus « angéliques/célestes »:

Des nuances ciel font leur apparition sur les sièges en velours (Cinna, Softline) ou en plastique, glissant du charme au design. Persistent cependant des turquoises-pétrole et quelques bleus intenses outremer et marine.

Les verts jaunissent:

De nouvelles nuances olive clair (Nordal, House Doctor) et kaki (Périgot), se profilent en complément des tons jade, céladon, amande, largement répandus.

Les vifs s’affichent :

En primaires tricolores et graphiques (Nomess, Exnovo), entre inspiration 50’ et néo-Memphis (Bitossi), ou en total look monochrome pour réactualiser les classiques (Very Wood).

A noter aussi :

Beaucoup de tons entre neutres et couleurs : gris ou beiges infusés de couleurs, rosés, bleutés ou verdis, ainsi que des pastels décolorés.

 

LES POINTS FORTS MATIERES & EFFETS MATIERES :

En compétition avec le cuivre, le laiton semble s’imposer

Métal et finitions métallisées sont toujours très présents sur l’accessoire, le luminaire et le petit mobilier, glissant progressivement d’une inspiration industrielle vers des esthétiques plus design et glamour. (Cinna, Hübsch , Coming B) On remarque aussi de nouveaux produits jouant les associations matières : métal + bois, bambou, béton ou cuir.

 

 

Lamés et pailletés, la touche fashion.
Coussins, lampes, accessoires déco enfant, papeterie ou petite maroquinerie, des accessoires déclinés en coloris vifs et éclatants, en version fun ou comme des accessoires bijoux pour ponctuer la déco(The Cool Company, Sentou, Blanc d’Ivoire)

 

Bye tie & Dye, bonjour effets dégradés…

Les effets dégradés continuent leur progression, sur le textile toujours mais aussi sur vannerie, céramique, verre, en acidulés, pastels, indigo ou noir, prenant la suite des tie & dye (House Doctor)

Les cotons sont lourds


Sur-imprimés, à l’aspect brut en photoprint, ou via des textures chinées et des tweedés rustiques déclinent un esprit artisanal très contemporain. (Madame Stolz, Gervasoni, Pomax)

L’art de la vannerie

Les vanneries se développent, du mobilier à l’accessoire, un savoir-faire générant des produits décoratifs et fonctionnels, aux matières et finitions variées : des fibres naturelles au métal, des patines cérusées aux dégradés & tie & dye, … (House Doctor, Danye, Hübsch)

Nouvelles textures remarquables.

« Cactus wood », un placage aux textures naturelles aléatoires, réalisé en Italie, à partir de fibres séchées de cactus (Figuier de Barbarie) pour une collection de table d’appoint par Sikalindi.

Pâtes de verre texturées.

Superbe gamme de carreaux muraux en verre pressé, et reliefs taillés main de Guaxs. Translucide dépoli ou opaque, du blanc, grège, aigue-marine, orangé, au café et indigo, pour ces nouveaux développements agencement qui viennent compléter la collection de vases, coupes et lampes déco.

Velours de coton, la matière incontournable

Du mobilier aux coussins, à retrouver sur tous les styles : design en version acidulé frais, plus cossu en nuances riches et profondes parfois soyeuses, ou néo-authentiques en tons sourds ou lavés.

LES POINTS FORTS DECORS:

Herbiers champêtres :

Du linge de lit à l’art de la table, des décors « charme » retravaillés en coloris frais ou intégrés dans un univers plus design. (Yves Delorme, Bloomingville, Studio MKGK pour Thomas Eyck)

Sous les tropiques :

Feuillages et fruits exotiques, des décors grand format stylisés, crayonnés ou coup de pinceau et sobres en couleur (Petite Friture, RiflePaper at Atomic Soda, Alexandre Turpault)

Poissons & crustacés :

Le thème marin, incontournable estival, délaisse les rayures pour la tendance animale. A retrouver en versions perlées (Pomax), à la gouache (Jardin d’Ulysse), traité gravure (Coté table) ou en miroir stylisés (Honoré).

Géométriques ethniques

Pointillés, esprit tampons, des décors stylisés tout en conservant leur caractère artisanal, en neutres et caramels, des coussins à l’art de la table (PB Home, Jardin d’Ulysse, xxx)

Carreaux graphiques en vedette 

Du linge de lit au mobilier, vichy, pied de poule et de coq, damier, carreaux écolier en bicolores, souvent noir & blanc, font un retour remarqué (Maison de vacances, Gervasoni, Ligne Roset)

Trames et vibrations :

Des faux unis contemporains, comme des effets lumière d’inspiration numérique (Bernardaud, Hugo Boss, House Doctor)

TENDANCES PRODUITS

Les patères rondes :

Dédoublées en bois laqué, en miroir or ou bronze, en cuivre clair, comme des maxi gommettes pour animer les murs (Hartô, Vervloet, Coming B)

Les « grilles » métal

Elles se déclinent de l’accessoire au mobilier, fines en corbeilles polyvalentes, ou découpées au laser en modules bibliothèques (House Doctor, La Subtile, Cinna)

 

Les 2 en 1 :

Des contenants ou des vases bouteilles en verre bicolores ou changeants irisés, dont le haut amovible, peut se retourner en entonnoir pour une nouvelle fonctionnalité improvisée (Angèle des Montagnes, Manuela di Loreto, Léonardo)

 

Les luminaires « tech » :

LED, Oled, fibres optiques ou impression 3D, le secteur du luminaire, en phase avec les dernières innovations technologiques, propose des solutions et des esthétiques inédites, des scénographies magiques (Blackbody, Exnovo, Structures)

MENTION SPECIALE POUR…

KVADRAT x RAW EDGES

Le stand de l’éditeur de tissu d’ameublement Kvadrat, conçu par les designers anglais Raw Edges, une mise en scène au design spectaculaire et sobre à la fois.

EXPERIENCE IMMERSIVE

« World Unleashed and then Connecting » l’installation conçue par le studio japonais

Team-Lab avec Arita & Bernardaud. Un espace onirique et interactif, où les motifs des assiettes et bols en porcelaine, étaient mis en mouvement sur une large table-écran et dans tout l’espace via les murs.

LES FORUMS TENDANCES DU SALON

Des forums qui sont de plus en plus la vitrine d’une créativité à la croisée du design, de l’art et de la technologie, et de moins en moins reflet et connectés à l’offre du salon.

Cette saison, c’est le thème « Make », la passion de faire et ses multiples pratiques qui s’exprimait à travers 3 visions :

« Nature made » (François Bernard) : des créations inspirées ou co-créés par des éléments ou des phénomènes naturels

« Human made » (Elisabeth Leriche) : l’éloge du fait main, autour du bois, du cuir, des fibres, de la terre ou de la pierre

« Techno made » (Vincent Grégoire) : les nouvelles technologies numériques, innovantes et créatrices de bien-être et de poésie