Creating
Future

Future
Singularities

  • Partager sur
Jun 18, 2019Sandrine Maggiani

« A l’ère du digital et selon le dernier CES de Las Vegas, la tech-cosmétique fait sa révolution. Cette croissance accélérée répond à l’évolution logique du secteur pour satisfaire le désir de personnalisation «  »en temps réel » »de clients toujours plus aguerris. De l’intelligence artificielle à la réalité virtuelle, de l’impression 3D jusqu’aux laboratoires de cosmétiques maison, c’est principalement sur le skin care que s’oriente la beauté connectée. Petit tour d’horizon de cette nouvelle génération de cosmétiques qui allie technologie et formules sur-mesure, pour s’adapter à nos besoins et améliorer notre routine beauté. Pourquoi le CES, temple de l’innovation, devient-il le nouveau laboratoire beauté du futur ? Parce que d’ici 2023, rappelle une étude Orbis, le marché mondial de la cosmétique devrait atteindre 805,61 milliards de dollars, bouleversant les business modèles classiques. Et si l’on en croit Jean-Paul Agon, PDG de L’Oréal, l’impact des nouvelles technologies, de l’IA et de l’expérience consommateur sur l’industrie de la beauté sera plus fort que dans tout autre secteur de la grande consommation. Pour faire face à l’effervescence de la BeautyTech qui trouve naturellement sa cohérence dans une société ultra connectée, les marques devront rivaliser d’inventivité. Il ne suffira plus de rendre les cosmétiques encore plus performants et d’inviter le consommateur à vivre de nouvelles expériences toujours plus personnalisées. Des groupes comme P&G, Johnson & Johnson et L’Oréal – présents au CES- l’ont bien compris. Leur ambition : Démocratiser le soin « sur-mesure » et rendre accessible une technologie coûteuse, encore réservée au domaine médical. Trop conscients que cette tendance de fond- réconciliant l’humain et la technologie- constitue la seconde phase de transformation digitale du monde de la beauté. Évolution incontournable pour demeurer pertinent sur un marché ultra-concurrentiel et ultra-innovant

LA BEAUTY-TECH SUR-MESURE : FUTUR DE « LA PERSONNALISATION » Parce que la peau est notre identité, complexe et changeante selon les saisons, les cycles, l’âge, les zones du visage, la personnalisation sera bientôt obsolète. Prochaine étape: le « sur-mesure » dont la force réside dans l’unicité de la solution apportée. L’innovation consistera donc à proposer des soins intelligents, aux résultats mesurables, permettant d’anticiper, comprendre, traiter à l’instant T les besoins spécifiques de chacun. Grâce à la technologie intégrée, la routine beauté reviendra aux essentiels, capables de rendre superflus tout autre produit de soin. Au delà de la recherche de nouveaux principes actifs, de l’étude du fonctionnement de la peau, sa régénération, son système de défense, la beauty-tech doit aller plus loin. A l’avenir, les marques devront explorer des méthodes scientifiques et connaitre les spécificités biologiques de chaque individu. Prochaine étape: appréhender l’individu dans son unicité pour créer un produit qui lui sera personnellement adressé et rendre l’expérience du « sur-mesure » indissociable de l’expérience connectée. Dans le secteur de la beauté et de l’innovation ne vous laissez pas devancer par le futur. Pour savoir comment anticiper les pratiques de demain liées aux nouvelles technologies, conquérir et correspondre aux nouvelles attentes des consommatrices et consommateurs, laissez-vous guider par nos experts. Avec eux, vous saurez quelles innovations et modèles adopter, pour quel avenir. Pour voir notre choix d’innovations qui bousculent la Beauty-tech, connectez-vous sur Peclers+ »