FUTUR(S)
TRENDS
  • Google+
  • linkedin

DESIGN INTEMPORAIN

Un regard plus en profondeur sur les initiatives créatives soulevées dans notre thème socioculturel "Utopies Actives".

Ré-envisager le monde à grande échelle et à long terme s’impose comme la nécessité de ce début de siècle. Dans notre publication Futur(s)10, le thème "Utopies Actives" met en avant l’émergence d’un nouveau type de consommateur dont la crise a durablement bouleversé les attentes : plus fort et plus mature, il conteste l’hyper capitalisme, l’obsolescence programmée des produits et la surconsommation en général. Un consommateur en quête de produits et services honnêtes, équitables et fiables, conçus pour la "vraie vie" et répondant à de " vrais besoins ".

Cette nécessité d’appréhender le design d’un point de vue plus global et humain fait ré-emerger les préceptes des mouvements d’avant-garde modernistes "post-chaos"(Bauhaus, De Stijl), mais aussi l’action de grandes marques et figures industrielles engagées (Dieter Rams pour Braun, Jacques Gueden pour Prisunic) dans la défense de principes éthiques (manifestes), humanistes (le beau pour tous, l’ergonomie, le "Good Design"), et respectueux du grand public.
Autant d’actions, de mouvements qui sont partis d’une volonté de réaliser l’impensable : repenser la totalité (architecture, urbanisme, design, mode, typographie) vers plus d’universalité, de justesse, d’honnêteté et de fiabilité, afin d’améliorer le quotidien des "gens ordinaires".

 

Signes émergents
 

De gauche à droite : 1. “Less and More : The Design Ethos of Dieter Rams”, London Design Museum & 2. “Utopia Matters: from Brotherhoods to Bauhaus”, Deutsche Guggenheim, Berlin

Le manifeste écrit par Dieter Rams est à l’origine des principes du "Good Design"“Le bon design est innovant, utile, beau, compréhensible, sobre, honnête, durable, minutieux jusqu’au dernier détail, à faible impact environnemental et avec le moins de design possible.” D. Rams


À la tête du design chez Braun pendant plus de 30 ans, il a révolutionné le design des objets du quotidien à une époque où la croissance économique s’accompagnait d’un sens des responsabilités et de l’obligation de ne pas exploiter le consommateur. L’an dernier, le London Design Museum rendait hommage à son travail à travers l’exposition "Less and More: The Design Ethos of Dieter Rams".

Partagée et développée par l’école du Bauhaus, cette philosophie était également récemment à l’honneur dans une exposition du musée Guggenheim de Berlin : "Utopia Matters: from Brotherhoods to Bauhaus". C’est plus particulièrement le rôle clé que les utopies ont joué dans la société qui y était souligné, et, notamment, les idées radicales, universelles, humanistes et iconoclastes qu’elles peuvent inspirer aujourd'hui.

Enfin, l’exposition "Universo Rietveld", actuellement au musée MAXXI à Rome (du 14 avril au 17 juillet 2011) est consacrée au travail de Gerrit Thomas Rietvel, designer et architecte néerlandais, l’un des principaux membres du mouvement De Stijl et pionnier des mouvements d’avant-garde modernistes.
 


Évolution des valeurs

L’idéologie du tout transparent s’étend à la consommation pour en devenir une des principales bases. Les marques doivent aujourd’hui poursuivre un idéal d’honnêteté, des approches plus "réalistes" afin d’offrir des solutions à long terme répondant véritablement aux attentes des consommateurs.

À l’image des manifestes des grands mouvements avant-gardistes et figures industrielles qui ont marqué la production de masse au cours du 20ème siècle, le consommateur veut aujourd’hui qu’on lui soumette une vision forte, radicale, une prise de risque et un véritable engagement éthique, social et humaniste.


Concept créatif

En intégrant la notion "d’humanisme" à la fonctionnalité, en alliant fiabilité, utilité et beauté, il est possible de renouer avec cette philosophie du “Good design”.  Cela implique de repenser les processus de création en se concentrant sur l’ergonomie et la “vraie vie”.

C’est pourquoi le concept créatif "Design intemporain" développé dans Futur(s)10 propose de répondre à la demande croissante des consommateurs pour des produits essentiels, universels et “honnêtes”. Architecture, environnement quotidien, nouveaux produits et services se recentrent sur la beauté utile, sobre et efficace.

Degauche à droite : 1. “5-year Cell-phone” par James Barber & 2. “Essentiel de pâtisserie” par Matali Crasset & Pierre Hermé, Alessi

De gauche à droite : 1. Photo d’intérieur de leaboutique HEMA & 2. Denim Therapy, vue sur www.denimtherapy.com

1.    Un téléphone mobile conçu pour durer au moins 5 ans, à 85% recyclable. Une "longévité programmée" et un système de montage et démontage des pièces qui facilite le recyclage du produit.

2.    Collection d’ustensiles aux performances augmentées repensée par la double compétence d’une designer et d’un pâtissier.

3.    HEMA, l'enseigne hollandaise maison et déco à petit prix s’est installée récemment à Paris. Une organisation par fonction, des produits pratiques, esthétiques et abordables,  dans la lignée de Muji ou Ikea...

4.    Denim Therapy utilise une immense base de données denim pour réparer les jeans usés et prolonger la durée de vie de nos produits préférés.

 

share