Creating
Future

Future
Singularities

  • Partager sur
Mar 30, 2020Sandrine Maggiani

Parce qu’il y aura un après cette crise économique et sociétale.  L’action reste la meilleure solution se préparer à un retour à « la normalité ». Pour accompagner les marques vers un avenir post-crise, nous partageons avec vous la vision et les recommandations de Céline Valentin. 

Partner Associate chez Arcéane cabinet de cession-acquisition et levée de fonds,  spécialisée dans le coaching professionnel des dirigeants d’entreprise, indépendants et entrepreneurs.                                        Questions-réponses: 

Sandrine Maggiani : Après l’électrochoc, quel avenir post-crise pour les marques, et comment s’y préparer ?

Céline Valentin : On ne peut pas encore prédire les conséquences économiques de cette crise sanitaire et sociétale inédite. Notre rapport au travail et nos interactions  personnelles et professionnelles seront forcément réévaluées selon l’ampleur des dommages… Pour se reconstruire et continuer d’exister les entreprises devront  « sur- développer » leurs capacités d’adaptation, confiance, collectivité, proximité, lien humain vs consommateur. 

image: Peclersparis

SM : Quelle est la meilleure façon de commencer la reconstruction ?

CV : Prendre le temps de penser clairement pour s’adapter :

Agir. Oui mais avant, faire preuve de réflexion. Sortir des émotions et de la précipitation.

Se remettre en question – positivement – pour construire des scénarii et des solutions réalistes à court et moyen terme.

Se poser les questions essentielles pour s’adapter rapidement et répondre aux changements économiques et sociétaux :

  • Qu’est-ce qui me distingue de mes concurrents
  • Quelles sont mes ressources
  • Quels sont les obstacles
  • Quelles sont les solutions

Envisager les scenarii étape par étape pour les transformer en opportunités. Prendre en considération :

  • le contexte macro-économique
  • les évolutions dans le comportement de nos clients et de la consommation au niveau macro-économique pour l’adapter au niveau micro.
  • les hypothèses sur le contexte économique de sortie de crise et de reprise d’activité.
  • la digitalisation encore sous exploitée par de nombreuses entreprises, des PME aux marques de luxe.

SM : Où placer son client et quelles actions privilégier pour créer ou consolider liens et confiance? 

CV: Le client est au  cœur de  l’attention et plus encore l’humain derrière chaque client, pour savoir :

  • Comment lui être utile en cette période.
  • comment son comportement va changer demain
  • Comment mieux servir mon client pour répondre à ses besoins ou l’accompagner dans sa reprise
  • Comment (re)tisser et consolider les liens

image: Peclersparis

SM : Quels enjeux placer au centre de ses décisions ?

CV:  Je dirai: 

  • Préserver lien avec ses clients existants même si la relation est suspendue temporairement et rechercher de nouveaux clients.
  • Dialoguer avec chacun de ses clients  pour comprendre et aller au devant des besoins qui émergent face à la crise sanitaire et sociétale.
  • Chercher des solutions individualisées pour construire des offres adaptées.
  • Adapter sa posture pour créer la confiance dans ce nouvel éco- système.
  • Adopter de nouvelles façons de travailler, nouvelles technologies et collaborations même si cela impose un changement d’habitudes.

image: Peclersparis

SM : Comment gérer sa communication de crise, et sortie de crise ?

CV: Rester réalistes et dans l’humain. Ce dont les clients ont besoin dans un premier temps c’est d’être informés sur l’activité de l’entreprise dans les plus brefs délais pour ne pas risquer de couper toute communication, ou provoquer de la confusion.

  • Privilégier une information pragmatique sur un ton chaleureux et bienveillant.
  • Proposer des offres désintéressées positives, qui font sens avec les besoins de votre client.
  • Utiliser tous les supports de communication oui, mais en restant pertinent et non-intrusif.

SM : Quel dernier conseil donneriez-vous a une marque, une entreprise pour se projeter  ?

CV : Faire des choix, car nous n’avons plus d’autre choix!

Le plus difficile sera très certainement de faire face à des choix et en particulier, ceux que nous nous redoutons ou dans lesquels nous n’étions pas prêts a investir.  Les entreprises ou les marques  qui s’en sortiront auront certes, fait des choix contre nature, mais pour consolider le futur de leur activité.

Nous continuerons  de partager avec vous les visions  solidaires et  innovantes de professionnels pour vous inspirer. Nos équipes conseil sont  à vos côtés pour vous accompagner.  Restons en contact