Creating
Future

Future
Singularities

  • Partager sur
Jul 21, 2020Isabelle Lartigue x Sandrine Maggiani

En cette période totalement inédite , nous sommes à un moment d’invention de nouveaux modèles de valeurs, conscients des enjeux sociétaux et environnementaux. Pour SS 2022 la mode masculine oscille entre le retour à des essentiels bien construits avec un niveau de responsabilité égal à leur niveau d’exigence esthétique, et à une liberté créative forte qui s’affirme dans des attitudes radicales et engagées.

 A l’occasion de la sortie de notre cahier de tendance Mode Homme SS22, Isabelle Lartigue, Directrice de style Homme, partage sa vision pour mieux comprendre les enjeux d’un marché en pleine mutation et redonner aux marques le gout du challenge créatif.

Sandrine Maggiani : Quelle est votre vision de la mode masculine d’ici à 2022 et quels ont été vos partis-pris pour concevoir le cahier mode homme?

Isabelle Lartigue : A un moment où les marques n’ont pu réaliser et vendre leur saison été 2020, nous entrons dans une ère de transformation et de défis pour la mode masculine.

Entre un retour à des essentiels premium et à une liberté créative forte, notre parti-pris a été de travailler l’amont en plaçant le curseur assez loin pour pouvoir affirmer cette créativité dans des attitudes radicales et responsables, tout en restant pragmatiques dans les focus produits.

SM : Pour les marques, l’enjeu est de savoir comment renouveler leurs collections tout en étant plus responsables et représentatives, quelles seraient vos recommandations ?

IL: Le durable et la diversité s’insèreront partout dans notre quotidien.  Parce que l’époque n’est plus à la surconsommation, la mode masculine de demain doit aussi gagner en maturité, ralentir, revenir à des produits justes, avec des vestiaires évolutifs, pensés pour devenir intemporels et permettre de passer avec fluidité d’un cadre urbain à la nature. Et replacer les savoir-faire au cœur de la création mais sans passéisme.

Créer des vêtements forts en personnalité qui représentent des masculinités plus fluides et sans « âge », sans essayer d’imposer une image universelle, plutôt une vision de la masculinité dans sa diversité, tout en privilégiant l’inclusivité authentique loin de tout formatage.

SM: Quels archétypes de consommateurs se sont accentués depuis la crise et quels sont leurs nouveaux besoins?

IL: Parmi les Archestyles profils que nous avons développés pour anticiper les attitudes et l’évolution des désirs  de consommateurs – on observe un besoin d’essentialisme généreux, un retour à la sincérité. Ces consommateurs recherchent des produits complices, confortables et durables, incluant une notion de « fidélité », de « tésorisation » ou/et de transmission.

Sans rien dévoiler du cahier SS 22, je pense à un de nos Archestyles représentatif et très influent sur ces changements:  le « Home Commuter ». Visionnaire sur les nouveaux usages et la flexibilité, le bien-être et les émotions augmentées, il s’adapte au nouveau rapport au temps, à l’espace, au travail et au digital, de chez lui ! En mode, il va privilégier le confort et la fonctionnalité modulable en maille jersey, en homewear, ou opter pour une silhouette entre pyjama chic et athleisure beach.

SM: Dans les grandes lignes, quels changements les marques devront prévoir pour évoluer sur un marché de l‘homme encore incertain ?

IL: Continuer à innover, intégrer le sustainable : upcycler, régénérer l’existant comme les dead-stocks, valoriser le second-hand. Réduire le nombre de collections au profit de capsules désaisonnalisées.  Ne pas imposer de dress-code mais plutôt une proposition de vestiaire modulable, qui saura rester désirable longtemps.

Découvrez tous les scénarii créatifs et les Archestyles dans notre nouveau cahier Mode Homme SS22.  Contactez-nous pour tous les découvrir