Creating
Future

Future
Singularities

  • Partager sur
Oct 02, 2019

Forcément inclusive, nettement plus démocratique, naturellement positive, cette saison, la Fashion Week Londonienne affiche une résilience pleine de panache. Ceux qui s’attendaient à des signes de faiblesse y découvrent une jeune génération de créateurs aux statements vestimentaires forts, (aux collections optimistes, hautes en couleur et pleines d’inventivité). Cultivés, obsédés par la « mode pour tous », la diversité, le développement durable… Ils adoptent cette dualité propre aux designers qui défilent à Londres, sortant des décors standardisées pour proposer une multitude d’installations artistiques au public, ou au contraire, retranscrire une appréciation de la culture classique, de l’Histoire, comme pour mettre l’actualité défaitiste « sur pause ».

TAYLORING MASTER
« Pour souligner la féminité sans tomber dans le gentil et le joli, il faut de l’équilibre et de la structure ». Sur ces mots, Victoria Beckam annonce un nouveau tailoring à l’allure assouplie tout en restant fidèle aux codes du néo-formel. Ses costumes masculins (un brin 70’s) se portent avec des blouses fluides aux couleurs tranchées, parce que la créatrice l’a compris : « aux formes simples il faut ajouter de la couleur, bien plus flatteuse ». A la maîtrise du tailleur, elle associe « la liberté de vêtements qui bougent avec les femmes » comme ces longues robes flottantes qui complètent une silhouette à la fois légère et puissante. Ses mots d’ordre pourraient s’appliquer à d’autres maisons cette saison.

Découvrez l’analyste complète de nos équipes de style sur Peclers+
Abonnez-vous!