Creating
Future

Future
Singularities

  • Partager sur
Sep 10, 2019Sandrine Maggiani

Chaque mois, Peclers Paris partage toute son aventure avec Casa 93, école gratuite qui contribue à rendre les métiers de la mode accessibles aux jeunes.  Ce mois-ci  Peclers donne la parole à Mia, étudiante de la Casa.

Sandrine Maggiani : comment te prénommes-tu, quel âge as-tu ?

Je m’appelle Mia,  j’ai 21 ans

SM:  D’où vient ta passion pour la mode?

Mia:  J’ai commencé par des études en art, mais l’enseignement restait trop conceptuel. C’est là que j’ai ressenti le besoin d’aller vers des projets plus concrets, plus engagés, d’où mon désir d’entrer à la Casa 93.

SM: Quelles sont tes ambitions professionnelles après ta formation à la Casa 93 ?

Mia: Après mes études à la Casa, je souhaite intégrer une formation à l’IFM-un Bachelor of Art and Fashion design par exemple- pour allier techniques et savoir-faire de façon à me sentir totalement autonome dans mes créations.

SM: Quelle place occupe le développement durable, éthique dans ta vision de la mode, comment l’intégrer dans le processus créatif ?

Mia: Être jeune créateur aujourd’hui, c’est savoir prendre ses responsabilités pour ralentir, cesser la surproduction et le processus de fast fashion.  Adopter le recyclage pour agir positivement sur la production de déchets et en donner une image esthétique, créative et qualitative. La mode de demain c’est Upcycling, on n’a plus d’autre choix.

SM: Quelles connaissances et compétences souhaites-tu acquérir en réalisant ce projet mode avec Peclers ?

Mia: L’opportunité de développer mon sens de l’observation pour parvenir à analyser avec minutie le monde qui nous entoure, les consommateurs. C’est aussi apprendre à convaincre, à affirmer un parti pris sur la valeur de ses recherches.