Creating
Future

Future
Singularities

  • Partager sur
Mar 25, 2020sandrine Maggiani

En ces temps de grande incertitude, nous avons besoin de partager de nouvelles idées, découvrir ou « re » – découvir des marques créatives.

Parce qu’une fois la crise traversée, des questions cruciales comme la protection de la planète, RSE, raison d’être, économie circulaire, collaborations de proximité …seront de nouveau au cœur de nos industries. 

Estelle Imbert, créatrice de la marque Les Vilains Parisiens  nous explique comment une autre mode est encore possible et indispensable.

images : Henry Du Cray

Sa définition de  Les Vilains Parisiens : Marque de mode Homme et Unisexe fondée en 2017 par Estelle Imbert, jeune créatrice qui a pour ambition de faire de la mode collaborative et éco-responsable un mode de vie inusable.

Ses 4 fondamentaux :  RECYCLAGE / TRANSPARENCE / PAS DE SAISON / FABRICATION FRANCAISE

Sa raison d être  : Sortir d’une offre masculine très standardisée pour s’adresser aux hommes et aux femmes en quête d’exclusivité.

Concevoir des collections « lifestyle » les plus durables possible, jusqu’ à la réduction des plastiques à usage unique.

Produire moins, en circuit court et en France. Valoriser les chutes de rouleaux de tissus de grandes maisons.

Récupérer des pièces vintage et les transformer pour proposer un vestiaire resserré d’intemporels en petites séries et pièces uniques upcyclées,

Créer des vêtements « fétiches ». Repenser leur usage et leur valeur réelle, leur transmission, pour sortir du cycle de saisonnalité qui génère l’obsolescence programmée du vêtement.

Son business modèle : direct to consumer . Une marque qui s’adresse directement aux clients, pas de distribution wholesale pour conserver le contrôle des stocks et des prix.

Proximité : + de 70% du catalogue fabriqué en France [ jersey fabriqué au Portugal], explique un prix de vente plutôt élevé mais calculé au plus juste au vu de la qualité et des finitions.

Retail : Atelier- boutique FLAGSHIP LVP ouvert en mars 2020 à Paris pour pérenniser la marque, fidéliser la clientèle. L’atelier permet l’upcycling sur place et en direct, le retour  au contact client dans un esprit tailleur, le développement  du sur-mesure à partir de pièces existantes.

Communication : Promouvoir une transparence maximum sur les origines du vêtement et de sa fabrication. Raconter soi-même l’histoire et participer à l’éducation des clients en leur expliquant les enjeux d’une production en mode circulaire et  l’usage de matières naturelles et / ou recyclées.

Communauté – croissance organique : ateliers upcycling hebdomadaires  avec sa communauté et des clients potentiels. Tous venus modifier leurs pièces avec l’équipe, qui les sensibilisent aux possibilités créatives d’une forme ou d’un tissu qui a vécu.

Sa vision de l’avenir de la mode durable : Essentiellement circulaire, collaborative, composée de matières naturelles, si possible confectionnée dans le pays d’achat. Faite pour  des consommateurs  désireux d’acheter des vêtements longue durée. Stop à la surproduction, aimons nos vêtements pour longtemps!