Creating
Future

Future
Singularities

  • Partager sur
Sep 23, 2020Sandrine Maggiani

Le salon International Première Vision a misé sur une édition FW 21-22 totalement digitale qui se prolonge sur sa plateforme et sa marketplace, où les collections des exposants seront visibles toute la saison.

Ce digital show inédit a accueilli 1675 fournisseurs et plus de 19 500 visiteurs qui ont pu bénéficier d’outils de mise en relation acheteurs/ fournisseurs, conférences et contenus enrichis. Au-delà des performances chiffrées prometteuses, Pascaline Wilhelm sa Directrice mode, nous livre une vision optimiste des prochaines tendances.

images courtesy of Première Vision

Sandrine Maggiani:  Après les concertations – à distance -avec vos partenaires internationaux pour identifier les tendances FW / 21-22, quelle est celle qui marque la saison prochaine?

Pascaline Wilhelm : La saison invite à un calme constructif qui célèbre les « beaux savoir-faire et l’authenticité », où l’humain et la nature se sentent protégés grâce à une technologie bienfaisante, garante de la préservation intime des corps et de la sérénité. Ouverte sur un futur inédit.

Exposants : Sophie Hallette, Catland, Marmara Deri, Velcorex Since 1828, Inducol, Lanificio Faisa, Marini Industrie

SM:  En effet, le besoin de réassurance, de protection sont très présents pour la saison FW 21-22, comment cela se traduit-il en terme de matières ?

PW: La saison prochaine envisage la notion essentielle de protection loin de tout agressivité, où la douceur et le flou sont privilégiés, les angles arrondis, les contours brouillés.

La protection allie sensualité et performance technique avec subtilité et sensorialité. Les matières et surfaces sont moelleuses, les touchers ultra doux, on apprivoise veloutés ras, draps mohairs, carreaux brossés…

Lochcarron of Schotland (GB)

Les volumes enveloppants sont souples et solides. Les matelassés très présents innovent dans les matières contrastées, élégants, satinés, renouvelés en dessins et ultramobiles.

Leathertex (IT)

En cuirs, les triples couches ouatinées ultra légers aux décors réactualisés s’associent aux textiles pour créer des hybridations surprenantes.

Marmara Deri (TR)

Les doubles faces,  endroits-envers, visuellement et tactilement différents trompent le regard et la main et s’enrichissent de propriétés performantes.

SM: Alors que le homewear et l’athleisure réaffirment leur prévalence sur les marchés, qu’en est-il de l’évolution des matières performantes éco-responsables ?

PW: En matière de performances éco-responsables, autant les performances techniques doivent nous protéger des conditions climatiques, bactériologiques… autant les qualités éco-responsables invisibles doivent protéger l’environnement et s’affirmer aussi bien en tissus, cuirs et composants de l’accessoire qui composeront  le vestiaire d’un futur protecteur.

Fabrica Tessuti – (IT)

On note une hausse dans l’offre des biodégradables et compostables en accessoires et textiles ainsi que dans tous les métiers, un travail exceptionnel sur la traçabilité et les finissages à impact réduit.

SM:  Quels changements ce besoin de matières plus soft, moelleuses, induit-il sur le style « officewear », les coupes, les volumes – peut-on parler de soft-officewear ?

PW: Cette générosité des volumes et suavité des touchers transcrit une envie de simplicité adoucie, et apporte un réconfort intelligent et contemporain.

Loin de toute rigueur et froideur, les iconiques et les qualités nobles sont célébrées mais détournées pour bousculer les perceptions avec des faux semblants

Marini Industrie (IT)

Les associations avec des matières plus techniques concilient fonctionnalité, confort et esthétique, pour des qualités élégantes qui accompagnent le mouvement et  n’excluent pas la dimension chaleureuse et adoucie des lainages par exemple.

SM: Malgré le contexte, l’antidote qui consiste à jouer sur des looks et effets d’opulence est-il aussi marqué que la saison précédente, qu’est ce qui dénote cette saison ?

PW: La saison FW – 21-22 exprime la fantaisie avec générosité, engagement et convoque soit la créativité exubérante, soit  l’enrichement modeste, où les développements matières/décors matérialisent un désir festif et optimiste.

Maison Lévêque et Fils (FR)

Pendant que la technologie propose des développements inédits et personnalisés, avec des formes aux dimensions exagérées, en impression 3D, des touchers, matières et des effets visuels et colorés étrangement attirants.

Sophie Hallette (FR)

Anticipez  la saison FW 21-22 , cliquez  sur le lien suivant  pour découvrir nos  cahiers de tendances !